Corán
Lecture du Texte

26. Les poètes (As-Shuaraa)

101 - 150

«»

Liens au concordances:  Normales En Úvidence

Link to concordances are always highlighted on mouse hover

101 - 150

101. ni d'ami chaleureux.

102. Si un retour nous était possible, alors Cous serions parmi les croyants!›

103. Voilà bien là un signe; cependant, la plupart d'entre eux ne croient pas.

104. Et ton Seigneur, c'est Lui vraiment le Puissant, le Très Miséricordieux.

105. Le peuple de Noé traita de menteurs les Messagers,

106. lorsque Noé, leur frère, (contribule) leur dit: ‹Ne craindrez-vous pas [Allah]?

107. Je suis pour vous un messager digne de confiance.

108. Craignez Allah donc et obéissez-moi.

109. Et je ne vous demande pas de salaire pour cela; mon salaire n'incombe qu'au Seigneur de l'univers.

110. Craignez Allah donc, et obéissez-moi›.

111. Ils dirent: ‹Croirons-nous en toi, alors que ce sont les plus vils qui te suivent?›

112. Il dit: ‹Je ne sais pas ce que ceux-là faisaient.

113. Leur compte n'incombe qu'à mon Seigneur. Si seulement vous êtes conscients.

114. Je ne suis pas celui qui repousse les croyants.

115. Je ne suis qu'un avertisseur explicite›.

116. Ils dirent: ‹Si tu ne cesses pas, Noé, tu seras certainement du nombre des lapidés!›

117. Il dit: ‹Ô mon Seigneur, mon peuple me traite de menteur.

118. Tranche donc clairement entre eux et moi: et sauve-moi ainsi que ceux des croyants qui sont avec moi›.

119. Nous le sauvâmes donc, de même que ceux qui étaient avec lui dans l'arche, pleinement chargée.

120. Et ensuite nous noyâmes le reste (les infidèles).

121. Voilà bien là un signe. Cependant, la plupart d'entre eux ne croient pas.

122. Et Ton Seigneur, c'est lui vraiment le Puissant! le Très Miséricordieux.

123. Les Aad traitèrent de menteurs les Envoyés.

124. Et quand Hud, leur frère (contribule), leur dit: ‹Ne craindrez-vous pas [Allah]?›

125. Je suis pour vous un messager digne de confiance,

126. Craignez Allah donc et obéissez-moi.

127. Et je ne vous demande pas de salaire pour cela; mon salaire n'incombe qu'au Seigneur de l'univers.

128. Bâtissez-vous par frivolité sur chaque colline un monument?

129. Et édifiez-vous des châteaux comme si vous deviez demeurer éternellement?

130. Et quand vous sévissez contre quelqu'un, vous le faites impitoyablement.

131. Craignez Allah donc et obéissez-moi.

132. Craignez Celui qui vous a pourvus de [toutes les bonnes choses] que vous connaissez,

133. qui vous a pourvus de bestiaux et d'enfants,

134. de jardins et de sources.

135. Je crains pour vous le châtiment d'un Jour terrible.

136. Ils dirent: ‹Que tu nous exhortes ou pas, cela nous est parfaitement égal!

137. Ce ne sont là que des moeurs des anciens:

138. Nous ne serons nullement châtiés›.

139. Ils le traitèrent donc de menteur. Et nous les fîmes périr. Voilà bien là un signe! Cependant, la plupart d'entre eux ne croient pas.

140. Et Ton Seigneur, c'est Lui vraiment le Puissant, le Très Miséricordieux.

141. Les Tamud traitèrent de menteurs les Messagers.

142. Quand Salih, leur frère (contribule) leur dit: ‹Ne craindrez-vous pas [Allah]?›

143. Je suis pour vous un messager digne de confiance.

144. Craignez Allah donc et obéissez-moi.

145. Je ne vous demande pas de salaire pour cela, mon salaire n'incombe qu'au Seigneur de l'univers.

146. Vous laissera-t-on en sécurité dans votre présente condition?

147. Au milieu de jardins, de sources,

148. de cultures et de palmiers aux fruits digestes?

149. Creusez-vous habilement des maisons dans les montagnes?

150. Craignez Allah donc et obéissez-moi.


«»

Best viewed with any browser at 800x600 or 768x1024 on touch / multitouch device
IntraText® (VA2) - Some rights reserved by Èulogos SRL - 1996-2016. Content in this page is licensed under a Creative Commons License