Index | Mots: Alphabétique - Fréquence - Inversions - Longueur - Statistiques | Aide | Bibliothèque IntraText
Victor Hugo
Quatre-vingt-treize

IntraText - Concordances

(Hapax Legomena)


128-asphy | aspir-burga | buses-conqu | conse-depla | depli-emous | empar-feuil | feutr-hachi | hagar-lache | laclo-montr | monum-petit | petri-rappe | rappo-rouge | rougi-tape | tapis-zut

     Partie. Livre, Chap.
1002 III. 7, 1| grands innocents. Quelles buses ! A commencer par vous. 1003 I. 2, 3| comme cela a réussi. Ce butor ne comprenait pas que les 1004 III. 2, 9| de marbre, Hermolaüs de Byzance, Athénée, grammairien naucratique, 1005 III. 7, 1| brûler les auteurs, les cabales de la cour s'en sont mêlées ; 1006 I. 4, 3| moi, mais c'est sûr. Une cabane plus basse qu'une cave. 1007 III. 1, 3| Saint-Ouen-les-Toits, le groupe de cabanes appelé la Rue-de-Bau.~ 1008 I. 2, 3| demain ; pas un n'est la caboche de guerre qu'il nous faut. 1009 III. 4, 3| cheveu de leurs petites caboches de chérubins, je le jure, 1010 I. 2, 3| se dérobe, s'évade, se cabre, heurte, ébrèche, tue, extermine. 1011 III. 2, 1| voiture, douze sous dans le cabriolet, cinq sous dans le fourgon. 1012 II. 1, 1| des gamins offraient des cabriolets en disant : Citoyen et citoyenne, 1013 II. 3, 1| les précipices, les nuages cachent les sommets ; l'ascension 1014 III. 7, 3| la justice n'ayant rien à cachera.~ 1015 II. 2, 1| papiers était posé un gros cachet de cuivre sur lequel on 1016 III. 7, 2| Il data et signa, plia et cacheta la dépêche, et la remit 1017 I. 4, 3| nom s'applique aussi à des cachettes pratiquées dans l'épaisseur 1018 III. 4, 3| faire sauter la tour le cachot-crypte des oubliettes qui communiquait 1019 III. 2, 9| du donjon pareilles à des cachots. Quant au bâtiment sur le 1020 III. 2, 2| barbare. C'était une espèce de cacique, tatoué de croix-de-par-Dieu 1021 III. 3, 2| tour à tour, marqua les cadences de la fanfare, que vint 1022 II. 1, 1| des jarretières et des cadenettes, et faisant l'agio ; il 1023 I. 3, 2| tu y trouveras un homme cagneux qui est surnommé Mousqueton, 1024 II. 1, 1| détrempe, représentant l'une, Cahier de Gerville dénonçant à 1025 III. 4, 1| l'occident. Les ornières cahotaient les grosses roues, les chaînes 1026 III. 4, 3| Vitré et a eu l'honneur de cahoter le carrosse de madame de 1027 III. 2, 7| Pourquoi, à la Cailleterie d'Astillé, quand tu as vu 1028 III. 6, 3| et posèrent à terre une caisse qui, à en juger par sa forme, 1029 III. 3, 2| des tas de paperasses, des caisses d'emballage déclouées et 1030 II. 2, 2| linge, sois pincé, frisé, calamistré, tu n'en iras pas moins 1031 III. 2, 9| fascines sèches. L'Imânus avait calculé qu'il fallait environ un 1032 II. 2, 3| il n'a pour lui qu'un calembour : Il faut Léchelle pour 1033 II. 3, 1| Projean : la mort. - Calès : la mort. - Ayral : la 1034 I. 2, 3| peu tard pour vérifier les calibres ; mais on n'avait pas prévu 1035 II. 3, 1| plats, des patènes, des calices, des ostensoirs, des monceaux 1036 III. 2, 7| que la Terreur ne soit la calomnie de la révolution.~ 1037 I. 1, 0| pour les beaux yeux d'un calotin.~ 1038 III. 7, 3| donc aux ci-devant et aux calotins ! Nous venons de voir un 1039 II. 2, 2| par ce district traître du Calvados, le 2 juin, le même jour.~ 1040 I. 2, 3| La Calypso.~ 1041 II. 3, 1| 9 thermidor par amour ; Cambacérès, procureur qui sera prince, 1042 III. 1, 2| ténébreuses, voilà ce que Cambyse trouva en Egypte et ce que 1043 III. 2, 9| Guinoiseau, qui est capitaine du Camp-Vert, mon camarade Chante-en-Hiver, 1044 I. 2, 1| qui, rabattu, a l'aspect campagnard, et, relevé d'un côté par 1045 III. 2, 2| ville avec la confusion campagnarde, presque un champ de foire, 1046 III. 1, 3| masse jacobine ceux des campagnards qui s'étaient ralliés aux 1047 III. 2, 9| venue nous troubler dans nos campagnes, et elle a brûlé nos maisons 1048 I. 1, 0| rencontrait des traces de campements, des places brûlées, des 1049 II. 3, 1| Louis XVI ; le janséniste Camus, qui rédigeait la constitution 1050 I. 2, 3| commandés par le comte de Canclaux, le vicomte de Miranda, 1051 II. 3, 1| chaque loge publique un candélabre pareil. Sur les socles de 1052 II. 1, 2| devant eux cette redoutable candeur convaincue. C'est ainsi 1053 III. 2, 9| le calme d'un crépuscule caniculaire, pas une feuille ne remuant 1054 III. 2, 3| balles les bleus qui les canonnaient. Les paysans ripostaient 1055 III. 1, 3| paysans, un vendredi saint, canonnèrent la ville des Sables à boulets 1056 I. 2, 3| après, un de ces petits canots qu'on appelle you-yous et 1057 III. 3, 1| du petit qui chante. Le cantique le plus sublime qu'on puisse 1058 III. 1, 3| les paysans, et tout un canton s'insurgeait. Un souffle 1059 I. 3, 2| Grand-Pierre. Tu iras au cantonnement de Parné où sont les hommes 1060 III. 1, 3| en un seul jour quatorze cantonnements républicains, de Montigné 1061 I. 4, 1| assassins de saint Thomas de Cantorbéry. Du haut de cette dune on 1062 III. 2, 9| trois hommes, comme lui capables de tout et résolus à tout. 1063 II. 1, 1| étoles, montés sur des ânes caparaçonnés de chasubles, se faisaient 1064 I. 4, 3| sur ses yeux, croisa sa cape de mer jusque sous son menton, 1065 III. 7, 3| gabelles, la mainmorte, les capitations, les exceptions, les prérogatives, 1066 III. 2, 9| Une fausse porte battante, capitonnée de drap vert, et qu'il suffisait 1067 III. 4, 3| où les assiégés font une capitulation ". Il s'agissait, nous l' 1068 III. 2, 2| débarquer les Anglais. Ainsi capitule la conscience des partis ; 1069 III. 4, 3| c'est là qu'il fallait capituler ou mourir.~ 1070 I. 2, 3| était l'appellation des caporaux sous Louis XIV. Il s'obstinait 1071 I. 2, 3| un plan incliné qui a des caprices ? Le navire a, pour ainsi 1072 III. 3, 3| ayant repris son va-et-vient capricieux sur le plancher, avait découvert 1073 III. 2, 2| point alignées, qui font des caps et des coudes dans la rue, 1074 I. 2, 1| Avertissez la croisière, capturez la corvette, faites guillotiner 1075 II. 1, 1| drapeau du district des Capucins on lisait : Nul ne nous 1076 I. 3, 2| les mauves, les freux, les carabins, les grolles, faisaient 1077 III. 1, 3| portait le brassard des carabots de Caen. Ils avaient dans 1078 III. 3, 3| soeur le virent tout à coup caracoler éperdument en tirant après 1079 I. 4, 3| était en beaucoup plus petit caractère, et qu'on ne pouvait lire 1080 I. 4, 3| III. Utilite des gros caracteres~ 1081 III. 2, 7| du médecin ? Oui, ce qui caractérise cette année énorme, c'est 1082 I. 3, 2| trouveras bien quelque part une carapousse.~ 1083 III. 2, 3| était plutôt une halte de caravane qu'un campement d'armée, 1084 II. 1, 2| Bastille. Quand Latude, le carcan au cou, la chaîne au ventre, 1085 II. 1, 2| barreaux, de chaînes et de carcans ; Gonchon, l'orateur suspect 1086 III. 4, 3| Radoub, je m'en prends à la carcasse du Père Eternel. Et voici 1087 I. 4, 3| On entendait jaser les cardrounettes et les moineaux de haie. 1088 I. 1, 0| Cependant la vivandière caressait avec sa grosse main la petite 1089 III. 3, 3| donnait à la création cette caresse, la lumière ; on percevait 1090 III. 5, 1| incendie du premier étage et caressé par celui du troisième. 1091 I. 1, 0| intervenir. Elle se remit à caresser l'enfant qui tétait, et 1092 II. 3, 1| mètres de portée. Peu de cariatides ont travaillé comme ce poteau ; 1093 I. 4, 1| parfois dans l'ombre de ces carillons de joie inattendus. On ne 1094 III. 1, 3| Rochejaquelein et un gars : - Carle ! - Me voilà. - Tes épaules 1095 II. 3, 1| de canon, l'architecte de Carlsruhe a eu pour idéal un éventail ; 1096 II. 1, 1| de l'horizon une fumée de carnaval effaça vaguement Méduse.~ 1097 II. 3, 1| limites " ; le journaliste Carra qui, au pied de l'échafaud, 1098 III. 4, 3| fiche. Quand on casse un carreau, on s'y coupe toujours un 1099 III. 1, 3| paysans attaquaient les carrés républicains, s'ils rencontraient 1100 II. 3, 1| postiche, de ce monument de carton, de ce sanctuaire de papier 1101 II. 2, 2| scellés des trente-deux cartons, j'ai réclamé les diamants 1102 III. 1, 3| Duguesclin. Ils préféraient une cartouche à un louis d'or. Ils pleuraient 1103 III. 2, 2| ainsi la qualifient les cartulaires, n'est pas une ville, c' 1104 I. 4, 3| cocarde blanche, et vêtu d'une casaque de poil, mais il avait les 1105 I. 4, 3| culottes ouvertes au genou, des casaques de poil, des guêtres en 1106 III. 2, 9| grammairien naucratique, Suidas, Casaubon, Clovis, roi de France, 1107 III. 5, 3| versait dans le ravin des cascades de pierreries ; les tas 1108 II. 3, 1| main le bataillon de Brest caserné au faubourg Saint-Marceau ; 1109 I. 1, 0| comme ça s'expose à se faire casser la gueule pour les beaux 1110 III. 4, 3| on broyait des membres cassés d'où sortaient des hurlements, 1111 III. 7, 3| dans l'aube comme une vaste cassolette pleine d'encens ; le bleu 1112 II. 1, 1| chez Méot, au milieu des cassolettes pleines de parfums. Le peintre 1113 III. 5, 3| étaient lisses, pas une cassure, pas un relief, la muraille 1114 III. 6, 2| sa famille ? non ; de sa caste ? non ; pour trois petits 1115 I. 2, 3| fils du portier du duc de Castries. Quel vis-à-vis que cette 1116 III. 2, 2| légion romaine avait des catapultes, elle avait des canons. 1117 I. 4, 1| triangle noir, avec sa tiare de cathédrale et sa cuirasse de forteresse, 1118 I. 2, 3| à marcher côte à côte en causant. Ils parlaient évidemment 1119 I. 4, 3| Ils causèrent.~ 1120 III. 7, 1| répandre pour les grandes causes, vicomte de cette Tour-Gauvain, 1121 III. 1, 3| nous orions de notre cauté ". Les chefs s'entre-haïssaient ; 1122 I. 3, 2| Halmalo évita les Caux des Minquiers, contourna 1123 III. 4, 3| fait fermer la porte de ce caveau. Au-dessus de la salle basse 1124 III. 7, 3| tant de tombes, tant de cavernes, tant d'embûches, de cette 1125 II. 2, 2| allaient jadis Maury et Cazalès, où sont allés depuis Sieyès 1126 I. 2, 3| haine et de rage. Cette cécité paraissait avoir des yeux. 1127 III. 5, 3| évident que la charpente cédait. Aucune force humaine n' 1128 III. 7, 1| est laissé faire, qui a cédé à la surprise, et qui, ayant 1129 I. 4, 3| Et, calme et grave, il ceignit l'écharpe.~ 1130 III. 4, 3| avait débouclé et jeté le ceinturon.~ 1131 III. 2, 2| brassards, des chapelets à leurs ceinturons, ayant plus de fourches 1132 III. 1, 3| bois de Misdon sont restés célèbres, Lorrière, près de Létang, 1133 III. 2, 9| ciel. Sombres étoiles que celles de la guerre ! Le bivouac 1134 III. 3, 3| frères, et cela fit un petit cénacle assis par terre.~ 1135 III. 5, 1| était l'écroulement dans la cendre rouge ; qu'un trou se fît 1136 III. 2, 5| mystérieux entre le prêtre et le centaure, car le prêtre n'est homme 1137 III. 2, 9| comte d'Alberg qui, presque centenaire, chassa de Riga le roi de 1138 II. 3, 1| normale à Paris, l'école centrale au chef-lieu, et l'école 1139 III. 7, 3| terre ait un homme. Vous centuplerez le produit social. La France, 1140 III. 1, 3| bois, des collines, des cépées, des chemins creux, s'égaillaient, 1141 II. 2, 2| sommes les trois têtes de Cerbère. De ces trois têtes, l'une 1142 III. 3, 3| enfants, décrivant de grands cercles dans l'air, et poussant 1143 III. 2, 4| encore çà et là, on les cerna, et ils mirent bas les armes.~ 1144 III. 2, 9| ligne, avec lesquels il cernait Lantenac dans la Tourgue, 1145 III. 2, 1| forêt de Fougères, et l'y cerner. Tout allait bien hier, 1146 III. 4, 2| cette heure investis et cernés dans la Tourgue. "~ 1147 III. 2, 9| dans la forêt, et vous nous cernez dans cette tour ; vous avez 1148 III. 3, 3| recomposent-elles dans ces petits cerveaux-là ? Quel est le remuement 1149 III. 1, 3| Si les feux de peloton cessaient subitement, c'était signe 1150 II. 2, 2| Et, cessant de sourire, il reprit d' 1151 III. 4, 3| Cessons ce marivaudage, répondit 1152 II. 3, 1| vivant comme épouvantail ; Chaillon, qui avait dit : Qu'il vive. 1153 III. 1, 3| Cholet ; ils mirent à sac Challans. Après avoir manqué Granville, 1154 I. 2, 3| mordemonbleu ! à quoi bon chamailler la révolution et quelle 1155 I. 3, 2| Sans-Regret au Bignon, Chambord à Bonchamps, les frères 1156 II. 1, 1| vie. Voici mon adresse. " Champcenetz était arrêté pour s'être 1157 I. 3, 2| Hunaudaye, et à la tour de Champéon ; mais il n'y a rien de 1158 II. 3, 1| femmes de la section des Champs-Elysées offraient une couronne de 1159 II. 2, 2| aussi. Ce qui n'empêche pas Chancel qui défend Valenciennes 1160 III. 4, 3| Puis chancelant et se traînant, il recula 1161 II. 3, 1| décisive à donner à tout ce qui chancelle. A leurs yeux, comme ils 1162 III. 2, 3| barricade. Le chef venu, tout changea de face. La barricade était 1163 III. 6, 2| le vertigineux problème changeait de face brusquement.~ 1164 II. 1, 1| noms grecs et latins ; sa chanson favorite était sur un savetier 1165 II. 1, 1| La foule huait Pitou, le chansonnier royaliste, vaillant d'ailleurs, 1166 III. 2, 6| chantait à demi voix des chansons obscures. Elle murmurait 1167 II. 3, 1| LECOINTRE : Le curé du Chant-de-Bout se plaint de Fauchet, son 1168 I. 3, 2| tournent, aux pierres qui chantent, aux pierres qui vont boire 1169 II. 3, 2| Qu'est-ce que tu nous chantes là, Montaut ?~ 1170 II. 1, 1| menton dans leur cravate. Les chanteurs ambulants pullulaient. La 1171 III. 7, 1| Qu'est-ce que vous nous chantez avec vos droits ? Droits 1172 I. 2, 1| livres sterling dans les chantiers de Southampton.~ 1173 III. 2, 2| sur leurs brassards, des chapelets à leurs ceinturons, ayant 1174 III. 2, 3| las, buvant, mangeant, " chapelettant ", ils s'étaient couchés 1175 III. 1, 3| Jean Chouan nous faisait chapeletter.~ 1176 I. 4, 3| Le vicaire de la Chapelle-Erbrée.~ 1177 II. 1, 1| voyait chez les fripiers des chapes et des rochets à vendre 1178 II. 3, 1| Romme la proposition de Chappe, Duboë la mise en ordre 1179 II. 3, 1| semblaient avoir été dételés du char d'Ezéchiel pour venir traîner 1180 III. 5, 1| ensevelissement sous les charbons ardents. René-Jean, Gros-Alain 1181 II. 1, 1| barbiers étaient en même temps charcutiers ; et l'on voyait des jambons 1182 I. 3, 2| étendue déserte. Les grands chardons des sables frissonnaient. 1183 II. 3, 1| Où demeures-tu ? - A Charenton. - Ailleurs m'eût étonné, 1184 III. 2, 3| pendant que son sang coulait, chargeait tranquillement sa carabine 1185 III. 2, 9| forteresse dix-neuf hommes chargeant des tromblons, des mousquets, 1186 III. 4, 3| ouverte, à côté de la table chargée d'armes. Radoub laissa tomber 1187 II. 1, 3| grande seigneurie, pourvu de charges à la cour, fuyait le vieux 1188 III. 4, 3| Combien y a-t-il de pistolets chargés ?~ 1189 II. 1, 1| Un mendiant disait : Par charité, secourez-moi ! il me manque 1190 II. 3, 1| existe plus qu'on ne croit ; Charlier, qui voulait qu'on dît vous 1191 II. 1, 2| plaisanterie du barbier Charlot.~ 1192 II. 1, 1| ses filles, innocentes et charmantes têtes de seize ans, " en 1193 III. 3, 1| de lumière. Ils étaient charmants.~ 1194 I. 4, 2| de tumultes, donnait un charme étrange à cette heure calme 1195 III. 3, 3| les enfants écoutaient, charmés.~ 1196 III. 1, 3| il y avait le bois de Charreau où Pimousse et Petit-Prince, 1197 II. 1, 1| guillotine et suivait les charretées de condamnés, et qui appelait 1198 III. 2, 9| puissions ni traîner un charroi, ni passer une rivière, 1199 II. 3, 1| lui une proscrite, madame Charry ; Bentabolle, qui, lorsqu' 1200 III. 2, 9| qui, presque centenaire, chassa de Riga le roi de Pologne.~ 1201 III. 2, 8| accueillait, quelquefois on la chassait. Quand elle ne pouvait entrer 1202 III. 1, 3| Caen, Brissot à Moulins, Chassan à Lyon, Rabaut-Saint-Étienne 1203 III. 2, 5| voir Gauvain sur l'Océan, chassant les Anglais ; sur le Rhin, 1204 II. 2, 2| Eh bien, on chassera les Anglais comme on a chassé 1205 II. 2, 2| Et je le chasserai encore, reprit Danton.~ 1206 II. 1, 2| qui l'aidait à porter sa chasteté, mais rien de plus dangereux 1207 II. 1, 1| des ânes caparaçonnés de chasubles, se faisaient verser le 1208 I. 4, 3| Quelques arbres d'une châtaigneraie contiguë aux maisons avaient 1209 III. 2, 9| Luçon, en retraite à la Châtaigneraye, en déroute à la Roche-sur-Yon ; 1210 I. 3, 2| Plédéliac il y a un gros châtaignier. Tu t'arrêteras là. Tu ne 1211 III. 3, 1| était brun, Gros-Alain était châtain, Georgette était blonde. 1212 III. 2, 9| à Fontenay, à Doué, au Château-d'Eau, aux Ponts-de-Cé ; ils 1213 I. 3, 2| le prince de Talmont, à Château-Gonthier.~ 1214 III. 2, 9| Gaulier, dit Grand-Pierre, Château-Gontier ; à Lecomte, Craon ; Fougères, 1215 II. 3, 1| penchait Marat ; le marquis de Chateauneuf, Laclos, Hérault de Séchelles 1216 II. 3, 1| liberté étouffe. La mort. Chateauneuf-Randon, qui avait jeté ce cri : 1217 II. 2, 2| le passage des soldats de Chateauvieux, de couvrir d'un voile la 1218 III. 1, 3| épars, des bois. Les anciens châteaux qui étaient des forteresses, 1219 II. 1, 1| certains passants connus, Chatelet, Didier, Nicolas et Garnier-Delaunay, 1220 III. 2, 5| les Anglais ; sur le Rhin, châtiant les rois du Nord ; aux Pyrénées, 1221 III. 1, 3| esprits ? Le Mans et Savenay châtièrent cette folie. Passer la Loire 1222 III. 2, 9| Clisson ; ils lâchaient pied à Châtillon ; ils perdaient un drapeau 1223 III. 1, 3| Marche de chats dans les ténèbres.~ 1224 III. 1, 2| le roi, le " bon duc de Chaulnes " branchant les paysans 1225 III. 7, 1| l'évêque Gobel, monsieur Chaumette et monsieur Hébert, et l' 1226 III. 1, 3| représenter dans la rébellion par Chaumont, son maire, et Gardembas, 1227 III. 2, 3| barrant aux rebelles la chaussée de l'étang de la Chaîne, 1228 I. 3, 2| Minquiers, contourna la Chaussée-aux-Boeufs, s'y abrita, afin d'y prendre 1229 III. 2, 2| de la Rouarie n'avait pu chausser Lantenac. Gavard était allé 1230 II. 1, 1| colporteur qui offrait des chaussures à vendre, se cotisaient 1231 III. 7, 3| de la nuit du passé et la chauve-souris du crépuscule de l'avenir. 1232 I. 2, 3| elle eût inévitablement chaviré.~ 1233 II. 2, 2| homme suis-je ? J'ai dénoncé Chazot, j'ai dénoncé Pétion, j' 1234 II. 3, 1| Paris, l'école centrale au chef-lieu, et l'école primaire dans 1235 III. 2, 9| arrachements de voûtes et de cheminées, des embrasures à fauconneaux, 1236 III. 3, 2| autour desquels il fallait cheminer, tout un archipel d'écueils ; 1237 II. 1, 1| est-à-dire décolletées avec des chemises rouges. Aux danses violentes 1238 I. 2, 3| avec adresse dans l'étroit chenal, évitant les récifs à bâbord 1239 II. 3, 1| carmagnole devant la Convention. Chenard, Narbonne et Vallière venaient 1240 I. 1, 0| bouleaux, de hêtres et de chênes ; le sol plat ; la mousse 1241 I. 1, 0| celle qui ressemble à la chenille jusqu'à celle qui ressemble 1242 III. 2, 9| on construisit, comme à Chenonceaux, un édifice en style Mansard, 1243 I. 4, 1| qui est à l'océan ce que Chéops est au désert.~ 1244 III. 4, 2| mais n'avait pas compris ni cherché à comprendre, ayant devant 1245 I. 1, 0| sergent, je suis de la rue du Cherche-Midi, mon père et ma mère en 1246 I. 2, 1| ajouter à une vraisemblance cherchée et voulue, usé aux genoux 1247 II. 1, 2| de votre ville, et l'on cherchera un jour la place où fut 1248 II. 2, 3| simple capitaine de hussards, Chérin, entre dans Saumur avec 1249 III. 2, 1| Saint-Georges de Brehaigne, Cherrueix, et Hirel-le-Vivier. Vous 1250 III. 4, 3| leurs petites caboches de chérubins, je le jure, mille noms 1251 III. 3, 3| des êtres protègent les chétifs contre les forts ; en même 1252 III. 1, 3| peut être l'impuissance ; chevaleresque et sauvage ; l'absurdité 1253 III. 1, 3| Ils avaient leurs accès de chevalerie ; ils honorèrent Fesque, 1254 III. 4, 3| crâne et arraché le cuir chevelu, dressa de la main droite 1255 III. 7, 3| avait apparu plus beau. Sa chevelure brune flottait au vent ; 1256 I. 4, 3| coup de fusil tiré à un chevreuil du roi, j'ai vu pendre un 1257 III. 7, 1| Claude de Lorraine, duc de Chevreuse, et de Henri de Lenoncourt, 1258 III. 1, 3| braconnier, franc-tireur, chevrier, sonneur de cloches, paysan, 1259 III. 4, 3| ce genre de barricade en chevron rentrant. Si les assiégés 1260 III. 2, 9| rentrant, sorte de barricade chevronnée qui permet de faire converger 1261 III. 4, 3| empoigna un tromblon gorgé de chevrotines et le déchargea. Le tromblon, 1262 III. 7, 1| haute que vous. Quant à vos chicanes sur le droit historique 1263 III. 1, 2| siècle les trente mille chiens dressés à chasser aux hommes ; 1264 III. 4, 3| eu la gargoine joliment chiffonnée par la mitraille. Mon pauvre 1265 II. 1, 1| signe de ralliement des " chiffonnistes " d'Arles ; l'autre, Louis 1266 I. 2, 3| que pouvaient faire ces chiffons ? Personne n'osant descendre 1267 III. 7, 1| font les crimes. Le mot chimère a deux sens, il signifie 1268 I. 1, 0| voir des iroquois de la Chine qui ont eu leur beau-père 1269 III. 2, 5| guerre ; il était comme Chiron ayant vu combattre Achille. 1270 III. 2, 4| Le chirurgien-major de la colonne était accouru 1271 II. 2, 2| les tripots. Le café de Choiseul est jacobin, le café Patin 1272 II. 3, 1| préféraient la Gironde et choisissaient la Montagne ; le dénoûment 1273 III. 7, 3| vent l'en délivre. Il ne choisit pas assez peut-être. Peut-il 1274 II. 2, 1| poussière, rappelant la chope de bière de Luther, devant 1275 III. 7, 1| dans l'armée la peine de la chopine d'eau infligée trois jours 1276 III. 2, 9| abrupt, l'autre poli, se choquaient plus qu'ils ne s'accostaient. 1277 III. 3, 3| petits faunes, ce qui eût choqué Dante et charmé Virgile. 1278 III. 7, 3| cinq mois tient tête aux chouans et répare toutes les sottises 1279 III. 2, 2| chapeaux ronds, des devises chrétiennes sur leurs brassards, des 1280 II. 3, 1| toutes les nuits devant un Christ de sept pieds de haut cloué 1281 III. 4, 1| l'attroupement, des voix chuchotaient des questions et des réponses :~ 1282 III. 2, 6| Chut ! fit Tellmarch, et il mit 1283 III. 7, 3| souffles de vent, toutes les chutes d'eau, tous les effluves 1284 III. 4, 2| en exécution de l'ordre ci-dessus, de porter aide et secours 1285 II. 1, 1| vin du cabaret dans les ciboires des cathédrales. Rue Saint-Jacques, 1286 I. 2, 3| soudées au martinet. Les cigales des ancres sont solides. 1287 III. 4, 3| avec les autres, mais non cimentée, et ayant un piton en haut 1288 III. 1, 3| figure la montagne ; la Cimmérie, Germanie ou Bretagne, a 1289 III. 7, 2| par Talot au conseil des Cinq-Cents, mais le code définitif 1290 III. 1, 3| vendéenne comptait cent cinquante-quatre divisions. Ils faisaient 1291 I. 1, 0| trente-trois, et du troisième cinquante-sept. Temps des luttes épiques.~ 1292 III. 5 | LIVRE CINQUIEME.~IN DAEMONE DEUS~ 1293 I. 2, 3| roulis, elle coupa en deux un cinquième misérable, et alla heurter 1294 III. 7, 2| deux gendarmes, sous le cintre de la porte ouverte.~ 1295 III. 2, 9| fer ; cette porte était cintrée ; on la fermait avec une 1296 III. 2, 7| moins très amoindrie et très circonscrite. Plusieurs coups heureux 1297 III. 1, 3| générales ; les horizons circonscrits engendrent les idées partielles ; 1298 III. 6, 2| de s'interroger, dans une circonstance suprême, sur l'itinéraire 1299 II. 3, 2| général de brigade. Les circonstances absolvent tout. Un délégué 1300 II. 1, 1| bimbeloteries roulantes circulaient traînées par des femmes, 1301 III. 2, 9| car il fallait pouvoir y circuler ; et l'entraver pour l'assiégeant, 1302 III. 7, 2| sur la table un bâton de cire rouge, le sceau de la République 1303 II. 1, 1| rue de Valois en bottes cirées, le cure-dents à la bouche, 1304 III. 7, 3| chassés par leur souffle, aux citadelles prises, aux batailles gagnées, 1305 III. 2, 4| sabre. On le coucha sur une civière. On le déshabilla. On apporta 1306 III. 2, 1| I. Plus quam civilia bella~ 1307 III. 2, 9| sauvage, la tour, et son côté civilisé, la bibliothèque. Cimourdain 1308 II. 1, 1| raillaient les mariages civils, s'attroupaient au passage 1309 III. 4, 3| autour d'elle, elle vit une claire-voie dans les branches, elle 1310 III. 7, 3| On entendait de vagues clairons, c'était probablement la 1311 III. 2, 6| mène. Aveuglement plein de clairvoyance.~ 1312 III. 1, 3| C'étaient des clans, comme en Ecosse. Chaque 1313 III. 7, 2| choisissait les membres, classait l'ordre des grades, réglait 1314 III. 2, 9| roman qu'une archivolte classique. Cette tour digne des forêts 1315 II. 3, 1| Brissot, qui avait reçu les clefs de la Bastille ; Barbaroux, 1316 III. 2, 7| vous voulez qu'elle soit clémente pour ce qui est vénéneux ! 1317 II. 2, 2| Impartiaux, qui date de Clermont-Tonnerre, et qui a été le club monarchique 1318 III. 4, 3| toucha le front du doigt en clignant de l'oeil, et dit :~ 1319 II. 3, 1| hommes qui conviennent à son climat, depuis ceux qui vivent 1320 II. 3, 1| présence de ces catastrophes climatériques qui dévastent et vivifient 1321 III. 4, 3| les Mainiaux ! puis des cliquetis, sabres contre sabres, et, 1322 III. 2, 9| Parthenay ; ils abandonnaient Clisson ; ils lâchaient pied à Châtillon ; 1323 II. 1, 1| ces bustes de Marat, rue Cloche-Perce, était accroché sous verre, 1324 II. 1, 3| dans le monde d'en bas ; la cloison entre les grands et les 1325 II. 3, 1| extrémités de la salle, les deux cloisons verticales qui fermaient 1326 II. 1, 1| citoyenne ". On dansait dans les cloîtres en ruine, avec des lampions 1327 III. 4, 3| ouverture ne pouvait plus se clore.~ 1328 III. 5, 1| yeux. A peine avait-elle clos les paupières qu'elles s' 1329 III. 7, 3| la lyre. Votre république close, mesure et règle l'homme ; 1330 III. 2, 9| Quand ces portes étaient closes, il était impossible de 1331 III. 6, 2| dans le cirque, comme le clou dans la tenaille, enfermé 1332 II. 3, 1| Christ de sept pieds de haut cloué au mur de sa chambre ; Fauchet, 1333 I. 2, 3| Marins du roi, cria-t-il, clouez le pavillon blanc au grand 1334 III. 1, 3| broches, gourdins ferrés et cloutés, c'étaient là leurs armes ; 1335 II. 2, 2| brelans, dans ce tas de clubs, club des Noirs, club des 1336 III. 1, 3| hommes. Huit départements se coalisaient, cinq en Bretagne, trois 1337 I. 3, 2| la nuit ; les rainettes coassaient, les jaquets s'envolaient 1338 II. 3, 2| garde. Il dédaignait le " coassement du marais ".~ 1339 III. 3, 3| hirondelles et cria : - Coco !~ 1340 III. 3, 3| Mamoiselle, on ne dit pas des cocos, on dit des oseaux.~ 1341 III. 3, 3| de 1682, Bloeuw, en latin Coesius. Il avait été fabriqué par 1342 I. 3, 2| Planchenault, qu'on appelle aussi Coeur-de-Roi. Tu lui montreras ce noeud. 1343 III. 2, 2| mille paysans, avec des coeurs-de-Jésus sur leurs vestes de cuir, 1344 II. 2, 2| espions, Payan, à la Commune, Coffinhal, au Tribunal révolutionnaire, 1345 I. 2, 3| cette sauterelle colossale cognait le plafond bas de la batterie, 1346 III. 2, 1| deux fronts bretons vont se cogner. Ce sera un fier choc. Ils 1347 III. 4, 3| Ses pieds cognèrent son sabre à terre. Il le 1348 II. 3, 1| spectateurs contre la pression des cohues montant les escaliers. Une 1349 II. 2, 2| de rien. Va, poudre-toi, coiffe-toi, brosse-toi, fais le faraud, 1350 II. 1, 1| pendre à côté d'une poupée coiffée de cheveux d'or. Des marchands 1351 II. 1, 1| saints et des rois étaient coiffées du bonnet phrygien. On jouait 1352 II. 3, 1| Convention déposer la mitre et coiffer le bonnet rouge ; Lecomte, 1353 II. 2, 2| Remarquez que ce débarquement coïncide avec l'arrestation des représentants 1354 II. 2, 1| habit de drap écarlate, le col nu dans une cravate dénouée 1355 III. 2, 9| dix-septième siècle, sous Colbert et Louvois, les princes 1356 III. 2, 9| salle par un escalier en colimaçon pratiqué dans la muraille, 1357 III. 4, 2| afficheur portant un pot à colle et un pinceau.~ 1358 III. 4, 3| hideux que le bruit. On se colletait, on entendait l'effrayant 1359 I. 2, 3| Lutte inouïe. Le fragile se colletant avec l'invulnérable. Le 1360 I. 2, 3| Il s'agissait de colleter cet éclair.~ 1361 III. 4, 3| sabre et au poignard. On se colleterait plus qu'on ne se fusillerait. 1362 II. 3, 1| que le peuple appelait " colliers de guillotine ".~ 1363 II. 3, 1| décréter que je suis un boeuf ; Collot d'Herbois, ce lugubre comédien, 1364 II. 2, 3| ricana Marat, par l'histrion Collot-d'Herbois. A eux deux, il 1365 III. 3, 3| Saint-Barthélemy avait été publié à Cologne par le fameux éditeur de 1366 I. 2, 3| contre-mot du sergent de la colonelle qui les disait tout bas 1367 II. 3, 1| pavillon-Liberté, la marine, les colonies, les finances, les assignats, 1368 II. 3, 1| une colonne. Des statues colossales, droites contre le mur, 1369 II. 1, 1| arrêtaient la brouette d'un colporteur qui offrait des chaussures 1370 III. 7, 3| cette guerre, à tant de combats, aux fusillades des haies 1371 II. 3, 1| Robespierre ; Richaud, qui combattait la permanence des sections ; 1372 I. 2, 3| Quelle combattante que cette caronade !~ 1373 III. 2, 9| habitons notre pays, et nous combattons honnêtement, et nous sommes 1374 II. 3, 1| Lakanal se taisait, et combinait dans sa pensée l'éducation 1375 III. 2, 2| Frédéric II ; il entendait combiner la grande guerre avec la 1376 I. 2, 3| disloquer la brague. Le combleau s'était cassé, de sorte 1377 III. 2, 9| crypte, aux trois quarts comblée, a été déblayée en 1855 1378 III. 2, 9| lui Cimourdain, habité les combles du châtelet du pont ; c' 1379 III. 2, 9| livres et la paille sont du combustible. Pour un assiégeant qui 1380 III. 1, 3| en femme pour aller à la comédie à Laval ; puis il rentrait 1381 II. 2, 2| Chénier se fait le cornac ? Comédies et batelages. Ah ! vous 1382 III. 5, 3| ombre, et l'on eût dit des comètes combattantes, courant les 1383 I. 2, 3| jeu, c'est l'habitude des commandants de mer.~ 1384 I. 4, 3| des percées stratégiques commandées par le décret n'avait été 1385 I. 3, 2| parlerai. J'obéirai. Je commanderai.~ 1386 III. 2, 3| bataillon ensuite. Sergent, vous commanderez le bataillon.~ 1387 III. 5, 3| on eût dit la statue du commandeur redescendant dans le sépulcre.~ 1388 I. 4, 1| érigée au XIIe siècle en commémoration du concile tenu à Avranches 1389 III. 7, 1| que de causer un peu. Je commençais à m'ennuyer. Vos amis perdent 1390 III. 7, 2| recueillir les votes qu'en commençant par le grade inférieur. 1391 III. 2, 9| car elle était romane ; commencée au neuvième siècle, elle 1392 II. 1, 1| grandiose et farouche des commencements. Elles avaient leurs orateurs, 1393 III. 4, 3| convenu que lorsque l'ennemi commencerait son mouvement, l'Imânus, 1394 II. 1, 1| voix le Moniteur ; d'autres commentaient au milieu des groupes, avec 1395 III. 4, 2| lecture sans s'occuper de ces commentaires.~ 1396 III. 4, 3| On commentait les noms des hommes mis 1397 I. 3, 1| ton éternité au démon. Va, commets ton crime, c'est bien. Tu 1398 III. 6, 2| infâme incendie, chargé de commettre un crime ; on avait vu les 1399 I. 1, 0| de meurtres qui s'étaient commis là faisait dresser les cheveux. 1400 I. 2, 3| Peine de mort à toute faute commise en présence de l'ennemi. 1401 II. 2, 1| Marat, ce Laurent Basse, commissionnaire du numéro 18 de la rue des 1402 II. 3, 1| 14 juillet ; Isnard, qui commit le crime de dire : Paris 1403 I. 2, 1| ces temps brumeux qui sont commodes pour s'enfuir parce qu'ils 1404 III. 7, 3| Lantenac, ce fut comme une commotion électrique, et en moins 1405 II. 1, 2| suite fait sa part. Dans les commotions de Paris, c'était la Commune 1406 II. 3, 1| Elle semble l'oeuvre en commun des grands événements et 1407 III. 7, 3| pâtures ; partagez les terres communales. Que tout homme ait une 1408 III. 4, 3| La porte de l'escalier communiquant aux étages d'en haut et 1409 II. 1, 3| une droiture ? - il avait communiqué au jeune vicomte, son élève, 1410 II. 2, 2| Marne. Je viens de vous communiquer les renseignements donnés 1411 II. 2, 2| j'habite la rue. Vous ne communiquez avec personne ; moi, quiconque 1412 II. 3, 1| Rien dans l'histoire n'est comparable à ce groupe, à la fois sénat 1413 III. 6, 2| Il comparaissait devant quelqu'un.~ 1414 III. 2, 9| fuite ne fût possible ; il compléta l'étroit blocus de la Tourgue ; 1415 I. 2, 3| par le combat. Un ennemi complétant l'autre.~ 1416 I. 2, 3| silencieuse, avait, elle aussi, complété sa manoeuvre. Les huit bâtiments 1417 III. 1, 3| rôle et furent servantes et complices de cette rébellion, comme 1418 III. 6, 2| pareil cas, abdication, c'est complicité ! Et il ne s'apercevrait 1419 III. 7, 1| imbécile. A propos, faites mes compliments à monsieur l'abbé Cimourdain.~ 1420 I. 2, 3| poing d'airain. Cette chaîne compliquait le combat.~ 1421 I. 2, 3| élargissaient, les écumes compliquées se brisaient en jets de 1422 II. 2, 2| A Paris, les ci-devant complotent, les patriotes vont pieds 1423 I. 4, 3| atrocité des guerres civiles comporte ces sauvageries. Pendant 1424 III. 3, 1| suite. Ce bégaiement se compose de ce que l'enfant disait 1425 I. 1, 0| est d'après leur mode de composition qu'on forme les compagnies 1426 I. 2, 1| en savoir plus long, ils comprenaient que ce paysan n'était pas 1427 III. 4, 3| dire des choses qu'on ne comprend pas. Ça peut vous faire 1428 I. 3, 2| lui montreras ce noeud. Il comprendra. Tu iras ensuite, par les 1429 III. 4, 3| trouveraient plus personne, et n'y comprendraient rien, et vous croiraient 1430 III. 4, 3| consciences, même les vôtres, comprendront, et où tous les fanatismes, 1431 I. 3, 2| est pas nécessaire que tu comprennes cela.~ 1432 I. 1, 0| La mère ne comprit pas. La vivandière insista.~ 1433 III. 3, 1| ignorance souriant à l'infini compromet toute la création dans le 1434 I. 3, 1| Va, c'est ton affaire. Je comptais sur toi pour tout le contraire. 1435 I. 2, 3| Cependant le capitaine avait compté les voiles.~ 1436 III. 1, 3| le Pertre et Meulac, ne comptent pourtant pas parmi les grandes 1437 II. 2, 2| Prudhomme, et caetera sans compter votre club des Jacobins, 1438 I. 3, 2| défendre ; mais celui qui compterait sur une issue souterraine 1439 II. 3, 1| Palais-Royal avec Lodoïska au comptoir ; Mercier, l'auteur du Tableau 1440 III. 7, 1| de Conan II, apporta le comté de Bretagne à Hoël, comte 1441 II. 1, 1| dans une échoppe, était une comtesse ; telle couturière était 1442 II. 2, 2| accorde ceci, Danton, je vous concède cela, Robespierre. Soit. 1443 III. 6, 2| Lantenac, l'homme en qui se concentrait cette gerbe de fléaux qu' 1444 II. 2, 2| chefs, est au moment de se concentrer. Elle va désormais avoir 1445 II. 3, 1| gauche les demi-cercles concentriques de l'amphithéâtre laissaient 1446 III. 4, 3| replier ses hommes et se concertait avec Cimourdain.~ 1447 III. 7, 3| J'entends l'immense concession réciproque que chacun doit 1448 I. 4, 1| siècle en commémoration du concile tenu à Avranches contre 1449 II. 2, 2| avez-vous fait venir à votre conciliabule, si ce n'est pour avoir 1450 III. 2, 7| Ces deux formes, la forme conciliante et la forme implacable, 1451 III. 2, 3| avoir nettoyé la forêt de Concise où était Jean Chouan, 1452 II. 3, 1| Sieyès, qui avait eu cette concision funèbre : La mort ; Thuriot, 1453 III. 4, 3| Rampe à ton aise sur le sol, concitoyen de mes savates. Meurs, c' 1454 II. 3, 1| fois sénat et populace, conclave et carrefour, aréopage et 1455 III. 6, 2| tergiverser ; il fallait conclure.~ 1456 I. 1, 0| Camarades, de tout ça je conclus que le bataillon va devenir 1457 II. 2, 2| Robespierre. Soit. Eh bien, la conclusion, c'est la dictature. Prenons 1458 III. 1, 1| une retraite facile sur Concornet qui était un bourg royaliste ; 1459 II. 2, 2| normandes ont promis leur concours. La descente se fera sur 1460 III. 7, 3| doit se transformer en idée concrète ; ce qu'elle perd en beauté, 1461 III. 3, 3| cadet Gros-Alain, avait conçu un grand projet. Depuis 1462 III. 7, 3| Quand on sut la condamnation de Gauvain, il y eut un 1463 III. 7, 3| autres ! ce Cimourdain ose le condamner à mort ! pourquoi ? parce 1464 II. 3, 1| Au moment où ils condamnèrent à mort Louis XVI, Robespierre 1465 II. 3, 1| Plaine se résumait et se condensait en Sieyès.~ 1466 III. 7, 3| Dans la Tourgue étaient condensés quinze cents ans, le moyen 1467 III. 2, 9| Gauvain, secondé par Guéchamp, conduirait l'assaut par la sape, Cimourdain, 1468 III. 2, 9| ouvrait sur un escalier qui conduisait aux chambres supérieures. 1469 I. 3, 2| maintenant. Que Dieu te conduise. Va.~ 1470 III. 1, 3| Les vastes horizons conduisent l'âme aux idées générales ; 1471 I. 4, 3| sentier qu'il suivait le conduisit sur une sorte de point culminant 1472 I. 2, 1| Auvergne, l'avaient en personne conduit et installé à bord. L'agent 1473 II. 2, 1| La conférence durait depuis longtemps 1474 III. 4, 3| chacun, dit Grand-Francoeur, confesse ses fautes à haute voix. 1475 III. 1, 3| souffle de feu sortait des confessionnaux. Pour assaillir les bleus 1476 III. 5, 1| comme trois enfants-Jésus confiants endormis dans un enfer ; 1477 III. 2, 5| dire pour que la république confiât à Gauvain une armée. Rien 1478 I. 1, 0| espèce de guet et de quête confiée aux éclaireurs, les officiers 1479 II. 2, 3| raison peut-être de vous confier, mais le peuple se défie, 1480 III. 1, 3| resta Jean Chouan. Charette confine au bandit, Jean Chouan au 1481 II. 2, 3| salut public. Ceci est une confirmation de la commission, qui vous 1482 I. 2, 3| A propos, se confirme-t-il que Dampierre soit tué ?~ 1483 III. 4, 3| voilà bien avancé de m'avoir confisqué une oreille ! Au fait, j' 1484 III. 2, 9| ouverte, ces deux porches se confondaient et faisaient la voûte d' 1485 I. 4, 3| plus de murailles et se confondait avec le hameau groupé autour 1486 III. 6, 1| regarde plus. Nous nous conformerons au décret de la Convention ; 1487 III. 7, 3| Confrontation tragique.~ 1488 III. 6, 2| combattantes venaient aboutir et se confronter, et où se regardaient fixement 1489 III. 6, 2| il se contenterait de ce congé altier, - cela ne te regarde 1490 II. 1, 3| font ! Comme les familles congédient tranquillement le précepteur 1491 I. 4, 3| sa rêverie, poussée d'une conjecture à l'autre, avait cette fluctuation 1492 III. 4, 3| vous en supplie, je vous en conjure, dites-moi par où l'on va 1493 III. 2, 2| signifie Brise-bleu ; mais ils connaissent confusément l'Imânus. L' 1494 III. 2, 9| trouée de mine. Pour un connaisseur, familier avec Errard, Sardi 1495 III. 4, 3| Nous le connaissons tous.~ 1496 III. 2, 4| Gauvain. Quelqu'un d'ici le connaît-il ?~ 1497 II. 3, 2| bancs obscurs d'en bas, Conpé de l'Oise, Prunelle, Villars, 1498 III. 3, 3| Toutes les aventures des conquérants ne finissent pas aussi bien.~ 1499 III. 2, 7| effrayant ? Que voulons-nous ? conquérir les peuples à la république 1500 III. 1, 2| sous toutes ses espèces, la conquête, la féodalité, le fanatisme, 1501 III. 1, 3| enjambée. La guerre civile ne conquiert point. Passer le Rhin complète


128-asphy | aspir-burga | buses-conqu | conse-depla | depli-emous | empar-feuil | feutr-hachi | hagar-lache | laclo-montr | monum-petit | petri-rappe | rappo-rouge | rougi-tape | tapis-zut

Best viewed with any browser at 800x600 or 768x1024 on Tablet PC
IntraText® (V89) - Some rights reserved by Èulogos SpA - 1996-2007. Content in this page is licensed under a Creative Commons License