Index | Mots: Alphabétique - Fréquence - Inversions - Longueur - Statistiques | Aide | Bibliothèque IntraText
Victor Hugo
Quatre-vingt-treize

IntraText - Concordances

(Hapax Legomena)


128-asphy | aspir-burga | buses-conqu | conse-depla | depli-emous | empar-feuil | feutr-hachi | hagar-lache | laclo-montr | monum-petit | petri-rappe | rappo-rouge | rougi-tape | tapis-zut

     Partie. Livre, Chap.
4509 III. 7, 3| manque aux fourmilières, les monuments, les arts, la poésie, les 4510 II. 2, 2| Vous moquez-vous, Marat ? gronda Danton.~ 4511 II. 3, 1| humain. Elle déclarait la morale universelle base de la société 4512 III. 6, 2| matériellement il s'était sauvé moralement ; il s'était refait innocent ; 4513 I. 3, 2| Saint-Brice-en-Cogle, M. de Turpin, à Morannes, qui est un bourg fortifié, 4514 III. 1, 3| criaient les héros de Morat. L'un a affaire aux précipices, 4515 II. 2, 2| L'autre mord, dit Danton, c'est vous, 4516 I. 2, 3| du barbier Gaston. Car, mordemonbleu ! à quoi bon chamailler 4517 II. 2, 2| Toutes trois mordent, dit Robespierre.~ 4518 III. 4, 3| Fléchard, sans remercier, mordit avidement dans la galette.~ 4519 III. 2, 7| cherche à se défendre ; il mordrait, s'il pouvait. Mais n'est 4520 I. 4, 2| de Raz-sur-Couesnon, de Mordrey et des Pas ; en face de 4521 III. 4, 3| hurlements, on avait les pieds mordus par des mourants ; par instants, 4522 II. 2, 2| dénoncé Kersaint, j'ai dénoncé Moreton, j'ai dénoncé Dufriche-Valazé, 4523 III. 2, 9| Daon, où coule le ruisseau Moriandre, nous tous, nous avons une 4524 III. 2, 9| culbutés hors de Cholet, de Mortagne et de Saumur ; ils évacuaient 4525 III. 4, 3| toute blessure qui n'est pas mortelle vous laisse aller et venir, 4526 I. 2, 3| la batterie ; les têtes mortes semblaient crier ; des ruisseaux 4527 III. 7, 1| marmot. Je vous ai mouché, morveux, et je vous moucherais encore. 4528 III. 4, 1| savait plus guère que ce mot-là.~ 4529 II. 1, 2| aventure flagrante que pour les motifs les plus bas ou les plus 4530 II. 2, 2| de Malouet, j'ai fait une motion pour les soldats blessés, 4531 III. 2, 9| entendons prononcer ces mots-là avec indifférence.~ 4532 II. 2, 3| est ferme au combat, et mou après. Ça donne dans l'indulgence, 4533 III. 3, 3| repartit René-Jean, c'est une mouche.~ 4534 III. 7, 1| encore un marmot. Je vous ai mouché, morveux, et je vous moucherais 4535 III. 7, 1| mouché, morveux, et je vous moucherais encore. En grandissant, 4536 I. 1, 0| Le sergent eut cette moue militaire qui fait toucher 4537 I. 2, 3| Cela sert de reposoir à la mouette rieuse quand elle s'en va 4538 I. 3, 2| Les goëlands et les mouettes à capuchon rentraient ; 4539 I. 2, 3| comme une frégate. On les mouilla toutes les six ; l'ancre 4540 III. 4, 2| C'est Moulard.~ 4541 I. 2, 3| ennemi, lui disputer le moulin, le buisson, le fossé, le 4542 III. 3, 3| la ficelle une sorte de moulinet, et la regarda tourner avec 4543 III. 1, 3| premiers haillons venus. Roger Mouliniers portait un turban et un 4544 II. 3, 1| à l'emporte-pièce, sans moulure ni rinceau, deux étages 4545 I. 4, 3| Depuis quand mourez-vous de faim ?~ 4546 II. 3, 1| le peuple dort, et vous mourrez parce que le peuple se réveillera ; 4547 III. 1, 3| Il y en eut qui, oubliés, moururent de faim. C'étaient d'ailleurs 4548 III. 4, 3| attendaient, une main sur leur mousquet, l'autre sur leur rosaire.~ 4549 III. 4, 3| exterminant dans les ténèbres, ces mousqueteries, ces clameurs, ces rages, 4550 III. 4, 3| tromblons, carabines et mousquetons, et de sabres, de haches 4551 I. 4, 1| Les sables mouvants de la baie du mont Saint-Michel 4552 III. 6, 2| demander s'il consentirait, moyennant la vie sauve, à s'abstenir 4553 III. 3, 3| Muche, dit Georgette.~ 4554 I. 2, 3| les brèches au bordage se multipliaient et la corvette commençait 4555 III. 2, 7| celui-là, et de ces succès multipliés était née une situation 4556 III. 1, 3| reste. Pour soulever ces multitudes, peu de chose suffisait. 4557 II. 1, 1| et disaient : " mariés municipaliter ". Aux Invalides les statues 4558 II. 2, 2| sont coupés, les ennemis se muniront, vous avez vu ce fait précisé, 4559 III. 3, 3| Il cueillit une mûre et la mangea.~ 4560 III. 4, 3| Sévigné. Elle est comme murée à droite et à gauche par 4561 III. 2, 9| Murer le trou était facile, mais 4562 III. 3, 3| de l'espèce vivace dite mûrier de renard. On était en août, 4563 III. 2, 6| chansons obscures. Elle murmurait des noms, probablement des 4564 III. 3, 3| côté un oeil inquiet, en murmurant : Les Momommes !~ 4565 III. 4, 3| était en haillons. Des voix murmurèrent : - Ça a l'air d'une brigande.~ 4566 III. 4, 3| qu'on a d'abord dans les muscles, puis qui passe dans les 4567 II. 3, 1| les conservatoires et les musées. Elle décrétait l'unité 4568 II. 2, 2| désire qu'on me mette une muselière, Cobourg veut qu'on m'arrête, 4569 II. 3, 1| cabinet d'anatomie et du muséum d'histoire naturelle, Guyomard 4570 III. 7, 3| retirer ses fleurs, ses musiques, ses parfums et ses rayons 4571 III. 2, 7| son oeuvre fatale. Elle mutile, mais elle sauve. Quoi ! 4572 III. 7, 1| parler. Il y avait aussi la mutinerie des enquêtes et des requêtes, 4573 II. 3, 1| Convention fut toisée par les myopes, elle, faite pour être contemplée 4574 I. 1, 0| an passé, des graines de myrtille, des pousses de fougère.~ 4575 III. 4, 3| bêtises. Va-t'en dans le grand mystère, paysan.~ 4576 III. 3, 3| superstitions, les fanatismes, les mystères, déchirer toute une religion 4577 I. 3, 2| A la nage.~ 4578 I. 2, 3| bataille et le canot. Il nagea avec adresse dans l'étroit 4579 I. 2, 3| solide, bon rameur et bon nageur ; qui soit du pays et qui 4580 III. 1, 3| et Jésus ; elle peut être naine, cela fait Atrée et Judas. 4581 II. 1, 3| encore : Cimourdain avait vu naître l'enfant qui avait été son 4582 III. 1, 3| La petite Vendée était naïve, la grande était corrompue ; 4583 II. 2, 1| Il avait une culotte de nankin, des bas blancs, une haute 4584 III. 1, 3| à monseigneur, écrivait Nantiat le 10 mai 1794, parce qu' 4585 III. 1, 3| complète César et augmente Napoléon ; passer la Loire tue La 4586 III. 7, 3| d'arbres fraternels, les nappes d'herbes, les plaines profondes, 4587 III. 3, 3| la ville de Douai, où il naquit en 1619. Gros-Alain reçut 4588 I. 1, 0| la flambe des marais, le narcisse des prés, la gênotte, cette 4589 II. 3, 1| défilaient, revêtus de l'uniforme national ; les jeunes filles de la 4590 II. 1, 3| L'écart naturel de la vie s'était fait. 4591 II. 1, 2| risque au dehors. Certaines natures ailées, farouches et tranquilles 4592 III. 2, 9| Byzance, Athénée, grammairien naucratique, Suidas, Casaubon, Clovis, 4593 I. 2, 3| Combattre vaut mieux que naufrager. J'aime mieux être mitraillé 4594 III. 4, 3| abordent dans les batailles navales, ont seules cette férocité. 4595 II. 3, 1| histoire naturelle, Guyomard la navigation fluviale et le barrage de 4596 III. 3, 3| Au bout de quelque temps néanmoins, l'exemple la gagna, et 4597 III. 7, 3| qui n'était plus que le néant ouvrait des yeux d'ombre 4598 III. 7, 3| à la nature, vous serez nécessairement plus grand qu'elle ; ajouter, 4599 I. 2, 3| chef de pièce qui avait négligé de serrer l'écrou de la 4600 II. 1, 1| les suspects du crime de " négotiantisme ". Les " muscadins ", ameutés 4601 II. 1, 3| le maître. Le vieillard nègre idolâtre le marmot blanc. 4602 III. 2, 2| sous la pluie, dans la neige, roulé dans son manteau, 4603 II. 2, 2| pruderie en révolution. Némésis n'est pas une bégueule. 4604 III. 1, 2| Teutatès, César, Hoël, Néomène, Geoffroy d'Angleterre, 4605 III. 3, 3| des presses à boîtes et à nerfs de boeuf ; il était imprimé, 4606 II. 3, 2| Chabot, il n'y a pas ici de Néron.~ 4607 III. 6, 2| trois pauvres êtres, à peine nés, inconscients, abandonnés, 4608 III. 5, 1| Fléchard put tout voir dans la netteté sinistre du feu.~ 4609 III. 6, 1| chambres et les escaliers, on nettoyait le lieu du carnage, on balayait 4610 III. 2, 3| fameux plus tard pour avoir nettoyé la forêt de Concise où était 4611 III. 1, 3| faulx, fusils vieux et neufs, couteaux de braconnage, 4612 II. 2, 2| Valence trahit à Bréda, Neuilly trahit à Limbourg, Miranda 4613 II. 2, 2| du salon jaune de la rue Neuve-des-Mathurins ; Buzot et Kersaint y dînaient. 4614 III. 2, 9| était romane ; commencée au neuvième siècle, elle avait été achevée 4615 II. 3, 1| entré dans Tripstadt, dans Newstadt et dans Spire, et avait 4616 I. 1, 0| militaire qui fait toucher le nez par les moustaches.~ 4617 III. 7, 1| mettent les seigneurs. Ces niaiseries-là se nomment une révolution. 4618 II. 3, 2| Sables, Millier à l'armée de Niort, sont tout-puissants. Le 4619 III. 1, 3| Rabaut-Saint-Étienne à Nismes, Meillan et Duchâtel en 4620 I. 4, 1| qu'un coup d'équinoxe a nivelée, avait cette rareté d'être 4621 III. 7, 3| militaire obligatoire, le nivellement, aucune déviation, et, au-dessus 4622 III. 1, 1| rapport à la Convention, 15 nivôse an II, qualifie ainsi le 4623 II. 3, 1| qui Girey-Dupré, dans son Noël des faux patriotes, avait 4624 III. 1, 3| le Panthéon, une meute de noëls et d'oremus aboyant autour 4625 III. 1, 3| se distinguaient par les noeuds. Stofflet avait un noeud 4626 III. 2, 9| avait plus que sa charpente noircie, sorte d'ossature à travers 4627 I. 3, 2| sont les hommes aux visages noircis. Ils mettent du gravier 4628 I. 3, 2| Rochecotte ; de la Jupellière à Noirieux, où tu verras l'abbé Baudouin. 4629 III. 1, 1| républicaines, toujours nombreuses près des villes ; c'est 4630 II. 2, 2| Bouchotte, j'ai voulu l'appel nominal pour chasser Isnard du fauteuil, 4631 II. 2, 1| sur la tête d'une femme nommée Charlotte Corday, laquelle 4632 III. 7, 1| seigneurs. Ces niaiseries-là se nomment une révolution. Il paraît 4633 II. 3, 2| des Jacobins a été jusqu'à nommer Parrein général de brigade. 4634 I. 4, 3| marquis de Lantenac, nous le nommerons par son nom désormais, répondit 4635 III. 7, 3| Comment vous nommez-vous ? demanda Cimourdain.~ 4636 III. 2, 7| Prends-y garde, Gauvain. Ces noms-là sont nécessaires. Ils valent 4637 II. 2, 3| protège les religieuses et les nonnes, ça sauve les femmes et 4638 I. 2, 3| et duquel se détachent au nord-est six puissants rochers rangés 4639 II. 3, 1| éducation nationale par l'école normale à Paris, l'école centrale 4640 I. 4, 3| vieille langue paysanne normande appelle la " piperette du 4641 II. 2, 2| Pontorson, quarante paroisses normandes ont promis leur concours. 4642 III. 1, 2| Bretons pour échapper aux Normands, les huguenots pour échapper 4643 III. 1, 3| son maire, et Gardembas, notable. Buzot, Gorsas et Barbaroux 4644 I. 4, 3| cavalerie républicaine. On avait notamment exécuté ainsi tout récemment 4645 II. 3, 1| qui vaut la peine d'être noté, pour point d'appui unique 4646 III. 3, 1| parole ; ce ne sont pas des notes, et c'est un chant ; ce 4647 III. 7, 3| les ténèbres. Si j'ai la notion du devoir, c'est de vous 4648 III. 2, 9| était devenu fameux ; pas de notoriété plus lugubre que la sienne ; 4649 I. 2, 3| Saint-Louis du capitaine, et la noua à la vareuse du canonnier.~ 4650 III. 1, 3| Nicolas Rapin, François de La Noue, le capitaine Pluviaut et 4651 II. 3, 1| 9 thermidor ; tragédies nouées par les géants et dénouées 4652 III. 4, 3| Il fallait à la fois le nourrir et le ménager. Là était 4653 III. 7, 3| an ; bien cultivée, elle nourrirait trois cent millions d'hommes, 4654 III. 5, 1| marché ! Mes enfants que j'ai nourris de mon lait ! moi qui me 4655 III. 1, 2| appui : le champ qui le nourrit, le bois qui le cache.~ 4656 III. 2, 3| Une femme allaitait son nouveau-né, assise contre un pan de 4657 III. 1, 3| de la liberté, c'est une nouveauté, et la Bretagne se hérisse. 4658 III. 7, 1| faites ! Soyez les hommes nouveaux. Devenez petits !~ 4659 III. 2, 6| comme s'ils avaient des nouvelles à lui donner. Elle regardait 4660 I. 2, 3| mieux être mitraillé que noyé ; en fait de mort, je préfère 4661 III. 3, 1| rien comprendre, mollement noyée dans la rêverie qui ne pense 4662 I. 2, 3| échapper, et excellent pour se noyer.~ 4663 I. 4, 1| Ça vaut mieux que d'aller nu-pattes.~ 4664 III. 1, 3| des buissons ; là est la nuance qui sépare Charette de Jean 4665 III. 3, 1| Georgette était blonde. Ces nuances des cheveux, d'accord dans 4666 I. 4, 3| Aubiers, Saint-Aubin et Nueil, lui ont amené dix mille 4667 III. 2, 9| Il pensa que ce lierre ne nuirait pas. L'Imânus jeta partout 4668 III. 6, 2| lutter, il ne pouvait plus nuire ; dans cette Vendée où il 4669 III. 4, 3| viens. J'ai dormi cette nuit-ci sur de la paille dans une 4670 I. 2, 1| elle avait à faire cette nuit-là, le chargement avait été 4671 III. 2, 3| ne fût fermé. De lumière nulle part.~ 4672 I. 3, 2| les corps n'ont pas de numéros ; chacun met la guenille 4673 II. 3, 1| rois ont senti sur leurs nuques le 21 janvier ; Marec, qui 4674 II. 3, 2| Trullard à Saint-Amand, Nyon près du général Marcé, Parrein 4675 II. 1, 1| les cartes par Martin, au 173 de la rue d'Anjou, ci-devant 4676 III. 6, 2| solution n'en est pas une, ô songeur ! - Gauvain voyait 4677 I. 3, 1| Et si tu le voyais, lui obéirais-tu ?~ 4678 III. 7, 3| lui demander et qu'il n'obéirait qu'à sa conscience, voix 4679 I. 3, 1| donc un païen, si je ne lui obéissais pas ! on doit obéissance 4680 I. 2, 3| délabrement où elle était, elle n'obéissait presque plus à la barre, 4681 III. 7, 2| date, par parenthèse, l'obligation imposée aux tribunaux militaires 4682 II. 1, 1| voleuses au tabouret ; on était obligé de leur lier les jupes ; 4683 III. 6, 3| soubresauts et coupée d'obscurités subites, disproportionnait 4684 II. 3, 2| Dans la pénombre des bancs obscurs d'en bas, Conpé de l'Oise, 4685 II. 1, 2| front il y avait pour l'observateur un signe. Cimourdain avait 4686 III. 3, 3| satisfait du résultat de ses observations sur le cloporte, relevait 4687 II. 1, 2| hasard ou hauteur d'âme, observé ses voeux ; mais il n'avait 4688 III. 2, 9| batterie haute allumées, observerait le pont et le ravin.~ 4689 III. 3, 2| plancher qui n'était plus obstrué et où il n'y avait plus 4690 III. 4, 1| tantôt simplement pour obtenir qu'on lui montrât sa route. 4691 III. 3, 3| des papetiers et Georgette obtint la dédicace aux Gryphes. 4692 III. 2, 9| face de la tour, du côté occidental, il y avait un plateau assez 4693 II. 3, 1| de religion. D'autres s'occupaient de questions de détail, 4694 I. 4, 3| est de celles-là que je m'occupe.~ 4695 II. 2, 2| prisonniers anglais, et l'on occupera en même temps Saint-Jouan 4696 III. 2, 3| barricade à coups de canon. Occupez-moi tous ces gens-là.~ 4697 III. 6, 2| verrait ce grand soldat, cet octogénaire puissant, ce combattant 4698 III. 7, 1| ne dis pas cela pour vous offenser, car ce que nous appelons 4699 III. 2, 3| passer de la défensive à l'offensive ? Il avait devant lui, en 4700 II. 3, 1| maître d'école qui avait offert sa maison au vieillard du 4701 III. 6, 2| maintenant auguste, il l'avait offerte.~ 4702 II. 3, 1| d'argent et de vermeil, offerts à la patrie par cette multitude 4703 I. 3, 1| avait fidèlement fait son office d'homme sage et utile, le 4704 II. 3, 1| pétitions, des hommages, des offrandes. La pique d'honneur du faubourg 4705 III. 2, 9| ils sont à vous. Nous vous offrons de vous rendre ces trois 4706 III. 2, 9| rapportée des croisades avec l'ogive. Quand ces portes étaient 4707 III. 2, 2| le démon, le satyre, l'ogre. Un ancien manuscrit dit : 4708 III. 7, 1| homme tiendra la plume de l'oie, les sottises frivoles engendreront 4709 II. 2, 2| qu'il avait une redingote olive à la Constituante et un 4710 I. 4, 3| même qui a sauvé l'abbé Olivier. Cette nuit on a sonné le 4711 III. 1, 3| Alpes, des Pyrénées, un Olympe. Le Parnasse est un mont. 4712 III. 7, 3| du tribunal et la chaise ombragée de drapeaux tricolores. 4713 I. 4, 3| revue des cadavres, sans en omettre un seul ; tous étaient criblés 4714 II. 2, 2| blanc, j'ai signalé les omissions du rapport de Lindet sur 4715 II. 3, 2| a rien à faire contre l'omnipotence des commissaires délégués, 4716 III. 2, 6| correspondait un trou dans l'omoplate ; en même temps qu'une balle 4717 II. 3, 1| la guillotine. Les têtes ondulaient, épouvantées et terribles. 4718 I. 2, 3| barque fuyait rapidement, ondulant dans le crépuscule et cachée 4719 III. 4, 2| rassemblement une sorte d'ondulation. Quelques-uns ôtèrent leurs 4720 II. 3, 1| transformée en droit et d'onéreuse devenue secourable, richesse 4721 III. 7, 3| majorité simple. Chaque juge opinera à son tour, à haute voix, 4722 I. 3, 1| viens faire. Mais tu t'y opposes. Dans cette lutte des impies 4723 III. 2, 7| deux hommes, si absolument opposés, étaient en même temps étroitement 4724 III. 1, 2| se révolta, se trouvant opprimée par cette délivrance de 4725 II. 3, 1| plus misérable. Tous les opprobres, et aucune honte ; la colère 4726 III. 6, 2| et la sienne ; dans cette option superbe, il avait choisi 4727 III. 1, 3| mauvaises. Les illusions d'optique, les mirages inexpliqués, 4728 II. 1, 2| est une année intense. L'orage est là dans toute sa colère 4729 III. 1, 3| Faou s'insurge contre nos orageuses places publiques, et la 4730 III. 7, 3| ce flot est si haut et si orageux qu'il semble qu'il va éteindre 4731 II. 3, 1| Louvet était à Lodoïska ; l'oratorien Daunou qui disait : Gagnons 4732 II. 1, 1| du Palais-Royal, avec des orchestres de femmes battant du tambour 4733 III. 2, 9| les rebelles. Un décret ordonnait la formation de vingt-quatre 4734 III. 2, 9| dirigeait tout. Inspirateur, ordonnateur, guide et maître, âme terrible.~ 4735 III. 4, 3| Vous êtes blessés. Je vous ordonne de vivre et de fuir. Vite ! 4736 III. 6, 2| entrer ? Est-ce qu'il n'ordonnerait pas à son petit-fils de 4737 I. 3, 1| crime. Disposez de moi. Ordonnez. J'obéirai.~ 4738 I. 4, 3| des Côtes-de-Cherbourg, - ordonnons : - Le ci-devant marquis 4739 III. 6, 1| carnage, on balayait le tas d'ordures terrible de la victoire, 4740 III. 2, 9| croisade. Les impostes à oreillons de ses baies disaient son 4741 III. 1, 3| une meute de noëls et d'oremus aboyant autour de la Marseillaise, 4742 II. 3, 1| instruction gratuite. Elle organisait l'éducation nationale par 4743 III. 1, 3| comprendre cette puissante organisation de la vaste émeute paysanne. 4744 II. 2, 2| dépêches. La guerre de forêt s'organise sur une vaste échelle. En 4745 III. 5, 3| Orgette, dit-elle.~ 4746 II. 1, 1| commencé, on ne sait quelle orgie s'interposa, prit le premier 4747 II. 3, 1| Après les éblouissantes orgies de forme et de couleur du 4748 I. 4, 2| bois. La lune montait à l'orient. Quelques étoiles piquaient 4749 III. 7, 1| ce qui se passe ? C'est original, n'est-ce pas ? Il y avait 4750 III. 1, 3| orthographe ; il écrivait : " nous orions de notre cauté ". Les chefs 4751 III. 2, 7| se figure Arimane frère d'Ormus.~ 4752 II. 1, 1| les pieds nus des femmes ornés de diamants ; en même temps 4753 III. 4, 3| pied nu ; il crispait ses orteils dans les trous des pierres. 4754 III. 1, 3| Sapinaud ne savait pas l'orthographe ; il écrivait : " nous orions 4755 I. 2, 3| que lui faisait l'amiral d'Orvilliers, il empêchait les Anglais 4756 III. 2, 4| sabre dans l'autre. On n'osait l'approcher. Tout à coup 4757 I. 2, 3| ces chiffons ? Personne n'osant descendre pour les disposer 4758 III. 3, 3| marchant moins qu'elle n'oscillait, suivait ses frères, mais 4759 I. 2, 3| Apocalypse. Le falot de marine, oscillant sous l'étrave de la batterie, 4760 III. 3, 3| pas des cocos, on dit des oseaux.~ 4761 I. 4, 3| mangeant çà et là une pousse d'oseille sauvage, buvant aux sources, 4762 III. 3, 3| et les trois petits n'osèrent plus souffler. Cela dura 4763 III. 2, 9| campagne, sorte de corbeilles d'osier très basses qu'on pose à 4764 III. 2, 9| charpente noircie, sorte d'ossature à travers laquelle passait 4765 II. 3, 1| tombeaux de Saint-Denis ; Osselin, proscripteur qui cachait 4766 III. 7, 3| ses oubliettes pavées d'ossements, avec sa chambre aux écartèlements, 4767 II. 3, 1| patènes, des calices, des ostensoirs, des monceaux d'or, d'argent 4768 III. 1, 3| marmottaient leur prière, ôtaient leurs sabots et filaient 4769 III. 1, 3| étang voisin la terre qu'on ôtait du puits. La paroi intérieure 4770 III. 7, 3| nature. Soyez les sauvages. Otaïti est un paradis. Seulement, 4771 I. 3, 1| frère et ensuite en la lui ôtant, et je fais mon devoir à 4772 II. 2, 3| demandé à la Législative qu'on ôtât le dais du fauteuil de Louis 4773 III. 5, 1| horrible feu ! qu'on les en ôte, ou qu'on m'y jette !~ 4774 III. 4, 2| ondulation. Quelques-uns ôtèrent leurs bonnets ; d'autres 4775 I. 3, 1| impies contre l'Eglise. Tu ôtes à Dieu sa dernière ressource. 4776 III. 2, 3| Soldats, ôtez vos souliers, reprit Gauvain.~ 4777 I. 4, 1| aller à cette sorte de vague oubli que donne aux hommes fatigués 4778 I. 3, 2| J'oubliais l'argent.~ 4779 III. 3, 3| années dans la poussière, oubliée, faisant bon voisinage avec 4780 I. 3, 2| Tu n'oublieras rien ?~ 4781 III. 1, 3| enfouis. Il y en eut qui, oubliés, moururent de faim. C'étaient 4782 I. 2, 3| Moi, j'étais à Ouessant avec lui.~ 4783 III. 2, 8| J'ai ouï parler d'un seigneur qui 4784 II. 2, 2| Ouiche ! dit Danton.~ 4785 II. 2, 2| sur le Rhin. Et le grand ours russe est au fond. Robespierre, 4786 III. 1, 3| de là dans l'homme des ouvertures d'abîmes. De certains rochers, 4787 I. 2, 3| autres épars, occupés aux ouvrages de mer que font les marins 4788 III. 7, 3| abeille. Restez la bête ouvrière au lieu d'être l'intelligence 4789 III. 2, 7| Cimourdain, veut pour l'aider des ouvriers farouches. Elle repousse 4790 III. 2, 9| familier avec Errard, Sardi et Pagan, cette mine avait été savamment 4791 II. 3, 1| brouhaha des votes tragiques ; Paganel, qui avait dit : La mort. 4792 I. 3, 1| Certes. Je serais donc un païen, si je ne lui obéissais 4793 I. 3, 1| tomberont, grâce à toi, les païens continueront de fondre les 4794 II. 3, 2| menacé par les paysans. Paimboeuf était attaqué. Une station 4795 II. 2, 2| de descente, de Cancale à Paimpol. Craig préférerait la baie 4796 III. 1, 1| lieues de tour ; la forêt de Paimpont, pleine de ravines et de 4797 III. 1, 3| les gouverneurs ducs et pairs, contre la planche aux assignats 4798 III. 1, 3| au bandit, Jean Chouan au paladin.~ 4799 II. 1, 1| était d'aller voir, place du Palais-de-Justice, les voleuses au tabouret ; 4800 II. 1, 1| devantures des bijoutiers du Palais-Égalité. Dans une visite domiciliaire 4801 II. 3, 1| et qui s'appelèrent le Palais-National, la salle des séances occupait 4802 III. 7, 1| tient à être l'égal de mon palefrenier. Sachez ceci, j'étais déjà 4803 II. 2, 3| ce qui était sa façon de pâlir.~ 4804 III. 1, 3| métairies, ravinées de fossés et palissadées d'arbres, étaient les mailles 4805 II. 2, 3| Cimourdain pâlit.~ 4806 II. 1, 2| étoiles de l'avenir, fût aussi Pallas et eût pour bouclier le 4807 III. 6, 2| impossible devenu réel, visible, palpable, inévitable, inexorable.~ 4808 II. 2, 2| ville le boulanger du marché Palu, François Denis, et dans 4809 II. 3, 1| la barre, et qui était à Paméla ce que Louvet était à Lodoïska ; 4810 II. 1, 1| favoris, Guffroy, l'auteur du pamphlet Rougiff. Quelques-unes de 4811 III. 2, 3| nouveau-né, assise contre un pan de mur auquel était adossé 4812 III. 7, 1| journées militaires où les panaches passaient comme des météores ; 4813 II. 3, 1| était appliquée au mur une pancarte de neuf pieds de haut, portant 4814 II. 2, 2| ont mangé quatre-vingt-six paniers de pêches. Pendant ce temps-là 4815 I. 2, 1| sabords étaient aveuglés ; les panneaux étaient fermés ; c'était 4816 III. 2, 9| trahison de même que dans la panoplie il y a le poignard ; Pitt 4817 I. 1, 0| dit la messe, là on avait pansé des blessés. Mais ceux qui 4818 III. 7, 2| avait fini par se faire panser. Il avait autour de la tête 4819 III. 2, 5| Mettez cet homme dans un lit. Pansez-le, soignez-le, guérissez-le.~ 4820 II. 2, 2| pourquoi je suis traité de pantin par Louvet, le Finistère 4821 I. 1, 0| entendre un arbre crier : Papa, maman !~ 4822 III. 3, 2| tabourets renversés, des tas de paperasses, des caisses d'emballage 4823 II. 1, 1| Sans-Soucis. - L'Aînée des papesses Jeanne. - Les Philosophes 4824 II. 2, 2| Denis. Le danger est dans le papier-monnaie qu'on déprécie. Rue du Temple, 4825 II. 1, 1| couraient, offrant les " papiers-nouvelles ". On appelait écrouelleux 4826 III. 7, 3| fait grâce ni d'une aile de papillon ni d'un chant d'oiseau ; 4827 III. 3, 3| Papillons.~ 4828 I. 2, 3| usage à cette époque. Un paquet de mer étant venu frapper 4829 III. 5, 2| réverbération rouge passait par-dessous. Derrière, l'incendie croissait.~ 4830 III. 4, 1| épaules des pointes qui paraissaient être des sabres nus. Tout 4831 II. 3, 1| desquelles les faits matériels paraissent avoir brusquement on ne 4832 II. 3, 1| l'un des grands côtés du parallélogramme était adossé un vaste demi-cirque, 4833 II. 2, 3| armée éparse est une armée paralysée ; c'est un bloc dont on 4834 III. 2, 9| Ils veulent paralyser la république, c'est vrai.~ 4835 II. 2, 3| la poussière. Au camp de Paramé il n'y a plus que des tentes. 4836 I. 3, 2| Epineux-le-Chevreuil, Sillé-le-Guillaume, Parannes, et tous les hommes qui 4837 III. 7, 3| la première pardessus le parapet du Pont-Neuf, et que vous-même, 4838 III. 7, 3| d'abord supprimez les parasitismes ; le parasitisme du prêtre, 4839 II. 1, 1| chantant la Marseillaise, le parc Monceaux et le Luxembourg 4840 III. 3, 3| de ce parchemin que les parcheminiers de Paris faisaient serment 4841 III. 2, 8| recommençait une route déjà parcourue, faisait du chemin inutile. 4842 III. 7, 3| jeter la tête la première pardessus le parapet du Pont-Neuf, 4843 I. 1, 0| Pardine, nous le voyons bien ! dit 4844 II. 1, 3| enfant est si facile. Que ne pardonne-t-on pas à un enfant ? On lui 4845 II. 3, 2| sabots de Camboulas ne lui pardonneront pas.~ 4846 I. 3, 1| Grâce, monseigneur ! pardonnez-moi, cria-t-il ; vous parlez 4847 II. 2, 2| traître l'arborait. Ce qui pare Dumouriez souille Robespierre.~ 4848 II. 3, 1| des femmes décolletées et parées comptaient les voix, une 4849 II. 3, 1| pilastres parallèles, des socles pareils à des billots, de longues 4850 III. 2, 7| La France est la grande parente.~ 4851 III. 7, 2| de l'empire que date, par parenthèse, l'obligation imposée aux 4852 III. 4, 3| Une pierre, parfaitement rejointoyée avec les autres, 4853 III. 3, 1| fleurs ; il semble qu'un parfum sorte de ces fraîches âmes.~ 4854 III. 7, 3| Non, non, non, plus de parias, plus d'esclaves, plus de 4855 III. 2, 1| reste pas beaucoup de ces Parisiens-là, mais ce sont de furieuses 4856 I. 1, 0| peux parler de mes parents. Parle-nous des tiens. Dis-nous ce que 4857 III. 4, 3| écoutez. Je viens ici en parlementaire. Oui, vous êtes mes frères. 4858 III. 2, 9| avec " les brigands " des parlementaires, on suppléait comme on pouvait 4859 III. 6, 1| par la Terreur de 93 aux parlements de France et à l'inquisition 4860 I. 3, 2| vous m'avez dit. J'irai. Je parlerai. J'obéirai. Je commanderai.~ 4861 I. 3, 2| Saint-Ouen-les-Toits, et tu parleras à Jean Chouan, qui est à 4862 III. 4, 3| Les deux voix alors se parlèrent et se répondirent, et l' 4863 III. 4, 3| Nous parlerons de tout cela demain.~ 4864 I. 1, 0| sergent, qui était un peu beau parleur, continua l'interrogatoire.~ 4865 II. 2, 3| qui a été le vrai général. Parlez-en à Dussaulx, votre collègue.~ 4866 I. 2, 3| Boulainvilliers dont vous parliez, La Vieuville, je l'ai connu, 4867 I. 3, 2| Ne perdons pas de temps, parlons de nos affaires.~ 4868 III. 1, 3| Pyrénées, un Olympe. Le Parnasse est un mont. Le mont Blanc 4869 I. 3, 2| iras au cantonnement de Parné où sont les hommes aux visages 4870 II. 1, 1| tragédie disparut dans la parodie, et au fond de l'horizon 4871 I. 1, 0| Pauvre paroissienne ! dit la vivandière.~ 4872 III. 5, 3| Maman ! maman ! On était au paroxysme de l'effroi.~ 4873 II. 2, 2| lui-même, avec de la craie, les parquets du salon jaune de la rue 4874 I. 3, 2| Pars maintenant. Que Dieu te 4875 III. 2, 7| une âme coupée en deux, et partagée ; Gauvain, en effet, avait 4876 III. 3, 3| Mais il fallut partager. René-Jean voulut s'atteler 4877 II. 2, 3| le dénonce. Les avis sont partagés sur ce jeune homme. Léchelle 4878 III. 7, 3| supprimez les vaines pâtures ; partagez les terres communales. Que 4879 III. 4, 3| plus longtemps qu'un autre. Partez tous. Laissez-moi vos armes. 4880 III. 2, 9| Saumur ; ils évacuaient Parthenay ; ils abandonnaient Clisson ; 4881 III. 7, 1| gueusard. Telles sont les particularités. Vous me direz que ce n' 4882 III. 2, 7| Dans l'Ille-et-Vilaine en particulier, grâce au jeune commandant 4883 II. 2, 3| demain à trois heures. Quand partirez-vous ?~ 4884 II. 3, 1| Là où le mur avait paru trop nu, dans les angles 4885 III. 4, 3| jour-là même, avant que l'aube parût, dans l'obscurité indistincte 4886 III. 5, 1| Elle était parvenue au bord du plateau, si près 4887 I. 3, 2| monseigneur. Je ne connais pas ces passages-là dont monseigneur parle. 4888 III. 4, 3| Ecoutez, la passante. Dans des temps de révolution, 4889 I. 2, 3| Il attendait que le canon passât près de lui.~ 4890 I. 2, 3| près des drosses, sur le passavant, tout ce qu'il y avait d' 4891 I. 2, 3| boulets. On apporta les passe-balles, bien qu'il fût un peu tard 4892 I. 3, 2| que moi qui sache cette passe-là. On n'en parlait pas. C' 4893 II. 1, 1| son portefeuille : un des passe-temps était d'aller voir, place 4894 I. 1, 0| La nuit passée, nous avons couché dans 4895 I. 1, 0| printanier, brodaient et passementaient un profond tapis de végétation 4896 I. 2, 1| montrant en dessus le cuir passementé de soie, et en dessous le 4897 III. 1, 3| autre de la Bretagne, des passeports républicains nouveau modèle, 4898 I. 2, 3| On s'en passera.~ 4899 II. 2, 2| traître tout représentant qui passerait les barrières, j'ai démasqué 4900 I. 3, 2| le Couesnon. Comment le passeras-tu ?~ 4901 III. 2, 9| abordait par une de ces passerelles branlantes qu'un coup de 4902 III. 2, 8| Coxelles à droite, vous passerez par Lorchamps et vous traverserez 4903 I. 2, 3| pays et qui connaisse les passes. Il y a encore assez de 4904 III. 3, 1| grand, qui avait quatre ans passés, se réveilla. Il se leva 4905 II. 3, 1| quoi de mécontent et de passionné, comme s'ils avaient mal 4906 II. 1, 2| façon de parler brusque, passionnée et solennelle ; la voix 4907 II. 1, 2| Et il y était rentré passionnément. Il regardait les souffrants 4908 I. 2, 3| font les magnanimes ; on patauge dans la générosité ; rien 4909 III. 4, 3| rondeaux de houichepote, pâte de farine et de fruits cuits 4910 II. 3, 1| brancards des plats, des patènes, des calices, des ostensoirs, 4911 I. 3, 2| Comme mon Pater.~ 4912 III. 7, 3| seigneurie, où avaient hurlé les patients démembrés, la construction 4913 II. 2, 2| Choiseul est jacobin, le café Patin est royaliste, le café du 4914 III. 1, 3| contrebandier, laboureur, soldat, pâtre, braconnier, franc-tireur, 4915 III. 7, 3| France, supprimez les vaines pâtures ; partagez les terres communales. 4916 III. 1, 3| Courtillé-le-Bâtard, dit l'Apôtre saint Paul, chef du camp de la Vache-Noire ; 4917 I. 2, 3| Adèle et Paulin, et la Caverne.~ 4918 II. 2, 3| fait le serment du Jeu de paume ; c'est l'abbé Audran qui 4919 III. 7, 3| fondu, avec ses oubliettes pavées d'ossements, avec sa chambre 4920 II. 1, 1| Rue Saint-Jacques, des paveurs, pieds nus, arrêtaient la 4921 II. 2, 2| Car vous avez vos espions, Payan, à la Commune, Coffinhal, 4922 II. 3, 1| événements dépensent, les hommes payent. Les événements dictent, 4923 II. 2, 2| sonnant, que Montmorin vous a payés au nom du roi, sous prétexte 4924 III. 4, 2| Dans ce temps-là et dans ce pays-là, on pouvait presque reconnaître 4925 III. 1, 3| En présence de certains paysages féroces, on est tenté d' 4926 I. 2, 1| velu ou le côté brodé ; peaux de bête toute la semaine, 4927 II. 2, 2| quatre-vingt-six paniers de pêches. Pendant ce temps-là le 4928 II. 2, 2| Pédant ! grommela Marat.~ 4929 II. 1, 1| fournisseurs et en bas " la petite pègre " ; un fourmillement de 4930 II. 1, 1| parfums. Le peintre Boze peignait ses filles, innocentes et 4931 II. 1, 1| je rase le clergé, je peigne la noblesse, j'accommode 4932 III. 1, 1| légende ont le même but, peindre sous l'homme momentané l' 4933 II. 1, 1| des colosses sculptés et peints par David que Mercier insultait : 4934 II. 3, 1| les marbres étaient en peinture, les murailles étaient en 4935 II. 3, 1| révolution. Il prenait une pelle et allait, avec le peuple, 4936 II. 1, 1| Athènes pendant la guerre du Péloponèse ; on voyait affichés au 4937 III. 2, 9| comme beaucoup de caves pénales des mêmes époques, avait 4938 III. 4, 3| Et l'Imânus, se penchant sur la mèche en combustion, 4939 I. 2, 3| mouvements de bille de billard, penche avec le roulis, plonge avec 4940 III. 2, 3| embrasures. Comme il était penché sur un de ces canons, observant 4941 III. 5, 1| et lamentable, une femme penchée sur le ravin.~ 4942 III. 2, 9| vit entre deux créneaux se pencher une haute silhouette dans 4943 I. 2, 2| coucher. Quelques nuées pendaient jusque sur la mer et la 4944 III. 4, 3| ensanglantée et son oreille pendante, et dit :~ 4945 III. 3, 3| lourd volume désarçonné pendit un moment, hésita, se balança, 4946 III. 6, 3| garde. Une lanterne était pendue à la voûte. Elle éclairait 4947 II. 1, 1| autres brocantaient des pendules en lyre et des sophas à 4948 III. 4, 3| tour, une longue fracture pénétrante, quelque chose comme un 4949 III. 6, 1| là que lui Gauvain avait pénétré dans la tour ; c'était là 4950 III. 7, 3| forêt de Fougères, toute pénétrée de l'haleine qui sort des 4951 I. 4, 3| courbèrent, rampèrent un peu, pénétrèrent dans la chambre où les grosses 4952 III. 2, 9| fenêtres des trois étages. Il pensa que ce lierre ne nuirait 4953 III. 4, 2| revint ; " guillotine ", pensa-t-elle ; cette sauvage, Michelle 4954 III. 2, 9| regard de l'échelle. Puis, pensant que des courants d'air pouvaient 4955 I. 4, 3| est justement ce que j'ai pensé. En vous voyant je me suis 4956 III. 4, 3| J'y penserai, sergent Radoub.~ 4957 I. 2, 3| La Vieuville, que penseriez-vous du chevalier de Dieuzie ?~ 4958 III. 4, 3| méchant traîne-à-terre. Tu penses bien que je ne vais pas 4959 III. 2, 2| Avec cela penseur et philosophe, un jeune 4960 III. 3, 3| C'était une penseuse ; elle parlait par apophtegmes.~ 4961 I. 2, 3| qu'a fait cet homme, ne pensez-vous pas qu'il y a pour ses chefs 4962 III. 4, 3| Pensez-y aujourd'hui, mon commandant. 4963 I. 4, 3| est parti avec cela. Nous pensions bien que vous deviez être 4964 III. 3, 2| Nous pensons qu'elle voulait dire " musique ".~ 4965 III. 2, 9| et l'arrêtait sur cette pente, à ses yeux funeste. Pourtant 4966 III. 4, 3| assiégés ; ils ignoraient leur pénurie de munitions ; ils ne savaient 4967 III. 7, 1| trouveront plus devant eux Pépin ; vous n'aurez plus Agnadel, 4968 III. 1, 3| était une sorte de madrépore percé et traversé en tous sens 4969 III. 2, 9| large tour, à six étages, percée çà et là de quelques meurtrières, 4970 I. 4, 3| était visible qu'aucune des percées stratégiques commandées 4971 I. 3, 2| arc-boutant sur une longue perche.~ 4972 I. 4, 3| de sabres, de faulx, de perches, de bâtons ; tous avaient 4973 II. 3, 1| Percier alors remplaça le pilier 4974 I. 2, 3| une bouteille n'a pas des percussions plus insensées et plus rapides. 4975 III. 7, 1| commençais à m'ennuyer. Vos amis perdent le temps, des constatations 4976 II. 1, 2| anglais à Arthur, flamand à Pereyra, allemand à l'Autrichien 4977 III. 2, 9| Convention le Ier août. A ces perfidies ripostaient les sauvageries 4978 III. 1, 2| du bois de Misdon, toute perforée de galeries et de cellules 4979 I. 2, 3| brouillard. Situation toujours périlleuse, même pour un navire bien 4980 I. 4, 3| LES PERIPETIES DE LA GUERRE CIVILE~ 4981 III. 4, 3| vient de subir une de ces péripéties de la vie humaine où tout 4982 II. 3, 1| Paris, et le jourParis périra, il n'y aura plus de République. - 4983 I. 3, 1| Il y a là des hommes qui périssent, il y a là des désespérés 4984 I. 3, 1| nous, dans ce navire qui périt en ce moment ? Nous venions 4985 III. 7, 2| Une grosse goutte de sueur perla sur son front.~ 4986 III. 3, 3| à René-Jean son doigtperlait une petite goutte de sang 4987 I. 1, 0| de sa moustache comme une perle.~ 4988 II. 3, 1| Richaud, qui combattait la permanence des sections ; Lasource, 4989 III. 2, 9| bibliothèque. Cimourdain avait permis à Gauvain de ne battre en 4990 I. 4, 3| bretonne-normande, en commerce perpétuel avec les îles de la Manche.~ 4991 III. 6, 2| Perplexités farouches.~ 4992 II. 1, 1| les femmes assises sur les perrons des églises faisaient de 4993 II. 1, 1| crêpaient en public des perruques de femmes, pendant que le 4994 I. 4, 3| garde ; puis, comme le bruit persistait, on pourrait dire insistait, 4995 III. 6, 2| Il n'avait point persisté, rien de plus.~ 4996 III. 1, 3| gabelles, quels que fussent les personnages combattant, Nicolas Rapin, 4997 II. 3, 1| Aujourd'hui elle est en perspective, et elle dessine sur le 4998 III. 1, 3| mystérieuse infiltration des persuasions mauvaises. Les illusions 4999 III. 2, 9| trois étages ; en bas, des pertuisanes et des mousquets ; au milieu, 5000 I. 2, 3| surdité du sépulcre. Il pèse dix mille, et il ricoche 5001 III. 5, 2| de fer et l'on essaya des pesées sous la porte. Les barres 5002 III. 6, 2| siècles de monarchie légers, pesés à ce poids de trois innocences ! 5003 III. 7, 3| La civilisation avait une peste, ce grand vent l'en délivre. 5004 III. 5, 3| craquements se mêlaient aux pétillements du brasier. Les vitres des 5005 II. 3, 1| flammèches dans l'incendie. PETION : Robespierre, venez au 5006 II. 1, 1| un épicier de la rue du Petit-Carreau jusqu'au milieu de la rue 5007 III. 1, 3| Charreau où Pimousse et Petit-Prince, attaqués par la garnison 5008 I. 3, 2| Corbin à Maisoncelles, et le Petit-Sans-Peur, à Saint-Jean-sur-Erve. 5009 II. 1, 1| Lettre de Polichinelle et la Pétition des Galopins ; le marquis 5010 II. 3, 1| admises à la barre, des pétitions, des hommages, des offrandes.


128-asphy | aspir-burga | buses-conqu | conse-depla | depli-emous | empar-feuil | feutr-hachi | hagar-lache | laclo-montr | monum-petit | petri-rappe | rappo-rouge | rougi-tape | tapis-zut

Best viewed with any browser at 800x600 or 768x1024 on Tablet PC
IntraText® (V89) - Some rights reserved by Èulogos SpA - 1996-2007. Content in this page is licensed under a Creative Commons License