Index | Mots: Alphabétique - Fréquence - Inversions - Longueur - Statistiques | Aide | Bibliothèque IntraText
Plinio Corrêa de Oliveira
Révolution et Contre-Révolution

IntraText CT - Lecture du Texte

  • PREMIERE PARTIE - LA REVOLUTION
    • CHAPITRE VII L'essence de la Révolution
      • 2. Révolution et légitimité
        • C. Caractère sacral de la civilisation catholique
Précédent - Suivant

Cliquer ici pour désactiver les liens aux concordances

C. Caractère sacral de la civilisation catholique

 

Un tel ordre de choses est, certes, fondamentalement sacral et suppose la reconnaissance de tous les pouvoirs de la Sainte Eglise, et en particulier ceux du Souverain Pontife: un pouvoir direct dans le domaine spirituel; un pouvoir indirect dans le domaine temporel pour ce qui concerne le salut des âmes.

 

La société et l'Etat ont effectivement comme finalité la pratique de la vertu par la communauté des personnes. Or les vertus que l'homme est appelé à cultiver sont les vertus chrétiennes, au premier rang desquelles se trouve l'amour de Dieu. La société et l'Etat ont donc une fin sacrale22.

 

C'est bien entendu à l'Eglise qu'appartiennent les moyens appropriés au salut des âmes. Mais la société et l'Etat disposent d'instruments efficaces au service de la même fin qui, mûs par le haut, produisent des effets supérieurs à eux-mêmes.

 




22: cf. St Thomas, De Regimine Principum, I, 14 et 15.






Précédent - Suivant

Index | Mots: Alphabétique - Fréquence - Inversions - Longueur - Statistiques | Aide | Bibliothèque IntraText

Best viewed with any browser at 800x600 or 768x1024 on Tablet PC
IntraText® (V89) - Some rights reserved by Èulogos SpA - 1996-2007. Content in this page is licensed under a Creative Commons License