Index | Mots: Alphabétique - Fréquence - Inversions - Longueur - Statistiques | Aide | Bibliothèque IntraText
Oeuvre Pontificale pour les Vocations Ecclésiastiques
Nouvelles vocations pour nouvelle Europe

IntraText CT - Lecture du Texte

  • QUATRIÈME PARTIE PÉDAGOGIE DES VOCATIONS: « Notre coeur n'était-il pas tout brûlant au-dedans de nous » (Lc 24, 32)
    • Eduquer
      • b) Eduquer au mystère
Précédent - Suivant

Cliquer ici pour désactiver les liens aux concordances

b) Eduquer au mystère

Le paradoxe naît ici. Lorsque le jeune est conduit aux sources de lui-même et peut voir en face ses faiblesses et ses craintes, il a la sensation de mieux comprendre certains de ses comportements et certaines de ses réactions et, en même temps, il saisit toujours davantage la réalité du mystère comme clef de lecture de la vie et de sa personne.

Il est indispensable que le jeune accepte de ne pas savoir, de ne pas se connaître à fond.

La vie n'est pas entièrement entre ses mains, parce que la vie est mystère et que, d'autre part, le mystère est vie. Ou encore: le mystère est cette partie du moi qui n'a pas encore été découverte, qui n'a pas encore été vécue, qui doit attendre d'être déchiffrée et réalisée; le mystère est cette réalité personnelle qui doit encore grandir, riche de vie et de possibilités existentielles encore intactes: c'est la partie du moi qui doit encore germer.

Dès lors, accepter le mystère est un signe d'intelligence, de liberté intérieure, de désir de futur et de nouveauté, de refus d'une conception répétitive et passive, ennuyeuse et banale de la vie. Voilà pourquoi nous avons dit au début que la pastorale des vocations doit être mystagogique et donc partir et repartir du Mystère de Dieu pour ramener au mystère de l'homme.

La perte du sens du mystère est une des principales causes de la crise des vocations.

En même temps, la catégorie du mystère devient catégorie propédeutique de la foi. Il est possible, et dans certains cas naturel, qu'à ce moment-là le jeune sente naître en lui comme un besoin de révélation, c'est-à-dire le désir que l'Auteur de la vie lui révèle le sens et la place qu'il doit occuper. Qui d'autre, en dehors du Père, peut accomplir cette révélation?

Par ailleurs, il n'est pas important que le jeune découvre tout de suite (ou que le guide ait tout de suite l'intuition de) la route qu'il doit suivre: ce qui compte c'est qu'il découvre et décide de placer en dehors de lui, en Dieu le Père, la recherche du fondement de son existence. Un authentique chemin de vocation porte toujours et dans tous les cas à la découverte de la paternité et de la maternité de Dieu!




Précédent - Suivant

Index | Mots: Alphabétique - Fréquence - Inversions - Longueur - Statistiques | Aide | Bibliothèque IntraText

Best viewed with any browser at 800x600 or 768x1024 on Tablet PC
IntraText® (V89) - Some rights reserved by Èulogos SpA - 1996-2007. Content in this page is licensed under a Creative Commons License