Index | Mots: Alphabétique - Fréquence - Inversions - Longueur - Statistiques | Aide | Bibliothèque IntraText
Congrégation pour l'Évangélisation des Peuples
Guide pour les Catéchistes

IntraText CT - Lecture du Texte

  • DEUXIEME PARTIE CHOIX ET FORMATION DU CATECHISTE
    • V. CHEMIN DE FORMATION
      • 23
Précédent - Suivant

Cliquer ici pour désactiver les liens aux concordances

23. Préparation doctrinale. Il est évident que la préparation doctrinale est une nécessité pour les catéchistes, dans le but d'acquérir le contenu essentiel de la doctrine chrétienne et d'être en mesure de la communiquer de manière claire et vitale, sans lacunes ou déviations.

Pour tous les candidats on demande une préparation scolaire de base, évidemment en rapport avec la situation générale du pays. Sur ce point sont déjà notées les difficultés qui existent là où la scolarité est faible. On ne peut céder à cette difficulté sans réagir. Tout d'abord, il faut tendre à élever le niveau d'étude de base demandé pour être acceptés, de façon que tous les candidats soient préparés à suivre un cours de "culture religieuse supérieure", sans laquelle, en même temps qu'ils souffriront d'un complexe d'infériorité par rapport à ceux qui ont étudié, ils se sentiront effectivement moins capables d'affronter certains domaines et de résoudre de nouveaux problèmes.

Au sujet des contenus, demeure actuel et valable le cadre complet de la "formation théologico-doctrinale, anthropologique, méthodologique" telle qu'elle est présentée par le Directoire Catéchétique Général, publié par la Congrégation du Clergé en 1971. Mais pour les territoires de mission, on demande des précisions spéciales et complémentaires que ce Dicastère avait déjà exprimées en partie dans l'Assemblée Plénière de 1970 et qu'il reprend et développe maintenant sur la base de la Lettre Encyclique Redemptoris Missio:

- En vertu du but qui est propre à l'activité missionnaire, les éléments fondamentaux de la formation doctrinale du catéchiste seront la Théologie sur la Trinité, la Christologie et l'Ecclésiologie, vues dans une synthèse globale, systématique et progressive du message chrétien. Engagé à faire connaître et aimer Jésus-Christ, Dieu et Homme, il en fera l'objet d'une étude personnelle et d'une réelle intériorisation. Engagé à faire connaître et aimer l'Eglise, il se familiarisera avec sa tradition, son histoire et avec le témoignage de ses grands modèles, qui sont les Pères et les Saints.

- Le degré de culture religieuse et théologique varie d'un endroit à un autre, et selon que l'enseignement est proposé dans un centre pour catéchistes ou au moyen de cours plus brefs. Ainsi donc, on garantit pour tous un minimum convenable, fixé par la Conférence Episcopale ou par chaque Evêque, en accord avec un critère général, rappelé ci-dessus, de la nécessité d'acquérir une culture religieuse "supérieure".

- L'Ecriture Sainte continue à être le sujet principal d'enseignement et constitue l'âme de toute l'étude théologique. Là, où il le faut, elle doit être renforcée. Autour de l'Ecriture Sainte, il faut que soit structuré un programme comprenant les principales branches de la théologie. Il faut tenir présent à l'esprit que le catéchiste doit acquérir une aptitude à la pastorale biblique, en vue aussi de la confrontation avec les confessions non catholiques et avec les sectes qui recourent à la Bible d'une manière pas toujours correcte.

- La Missiologie, au moins dans ses éléments portants, doit être proposée aussi aux catéchistes, pour leur garantir une préparation doctrinale adéquate sur cet aspect essentiel de leur vocation.

- Appelé à devenir animateur de la prière communautaire, le catéchiste a besoin d'approfondir convenablement l'étude de la Liturgie.

- Selon les nécessités locales, on aura soin d'insérer ou de renforcer certains sujets d'étude, comme par exemple la doctrine, les croyances et les rites principaux des autres religions ou les différentes doctrines théologiques propres aux Eglises ou aux communautés ecclésiales non catholiques existant dans la région.

- Une attention spéciale mérite d'être donnée à quelques sujets susceptibles de rendre la préparation intellectuelle du catéchiste plus solide et plus actuelle: l'inculturation du Christianisme dans une culture particulière; la promotion humaine et celle de la justice en telle situation socio-économique spéciale; l'histoire du pays, la connaissance des pratiques religieuses, de la langue, des problèmes et des exigences du milieu auquel il est destiné.

- A l'égard de la préparation méthodologique, qu'on se rappelle que beaucoup de catéchistes, en tant qu'animateurs et guides d'une communauté, oeuvrent aussi en divers domaines de la pastorale, et que presque tous sont en contact avec des adhérents à d'autres religions. Voilà pourquoi ils doivent être initiés non seulement à l'enseignement de la catéchèse, mais aussi à toutes les activités qui font partie de la première annonce de l'Evangile et de la vie d'une communauté ecclésiale.

- Il sera également important d'offrir aux catéchistes un enseignement permettant d'affronter les nouvelles situations qui émergent aujourd'hui dans le milieu de vie du catéchiste. Dans les programmes d'étude, en partant de la réalité actuelle et de changements que l'on prévoit on insérera aussi des matières qui aident à affronter les phénomènes de l'urbanisation, de la sécularisation, de l'industrialisation, des migrations, des changements socio-politiques, de l'évolution du monde de la jeunesse.

- Il faut insister pour que la formation théologique soit globale et non sectorielle. Les catéchistes, en effet, ont besoin d'avoir une compréhension unitaire de la foi, qui favorise justement l'unité et l'harmonie de leur personnalité et de leur service apostolique.

- En ces temps, il est nécessaire de souligner l'importance spéciale que revêt, pour la préparation doctrinale des catéchistes, le Catéchisme de l'Eglise Catholique. Ce dernier contient, en effet, une synthèse organique de la Révélation et de la pérenne foi catholique, telle que l'Eglise la veut proposer à elle-même et à la communauté des hommes de notre temps. Comme l'affirme le Saint-Père Jean Paul II, dans la Constitution Apostolique Fidei Depositum, le catéchisme contient "du neuf et de l'ancien (cf. Mt. 13,52), la foi étant toujours la même et source de lumières toujours nouvelles". Le service que veut offrir le catéchisme touche de près, dans toute son actualité, tout catéchiste. La Constitution Apostolique elle-même atteste que le catéchisme est offert aux Pasteurs et aux fidèles pour qu'il leur serve dans l'accomplissement de "leur mission d'annoncer la foi et d'appeler à la vie évangélique". En plus, il est "offert à tout homme qui nous demande raison de l'espérance qui est en nous (cf 1 Pt 3,15) et qui voudrait connaïtre ce que croit l'Eglise catholique". Sans aucun doute les catéchistes trouveront dans le nouveau catéchisme une source d'inspiration et une mine de connaissances pour leur mission spécifique.

- On doit ajouter à ces indications une invitation à procurer les moyens nécessaires pour la formation intellectuelle des catéchistes. Parmi eux, les écoles de catéchèse occupent la première place; de même, se révèlent très efficaces les sessions brèves programmées dans les diocèses ou les paroisses, l'instruction individuelle de la part d'un prêtre ou d'un catéchiste expert, l'utilisation des subsides. Il serait bon que l'éducation intellectuelle mette en valeur une méthodologie diversifiée et à portée de la main, tels les cours scolaires,les travaux de groupes, l'analyse de cas pratiques, les recherches et l'étude individuelle.

La dimension intellectuelle de la formation se présente donc comme très exigeante et demande l'engagement de personnes qualifiées, l'établissement de structures et la disposition de moyens économiques. C'est un défi qui sera affronté et surmonté avec du courage, un sain réalisme et une intelligente programmation; ce secteur est un des plus déficients en ce moment.

Que chaque catéchiste s'engage au maximum dans l'étude pour devenir une lampe qui éclaire le chemin de ses frères (Mt 5,14-16). Pour cela qu'il se réjouisse lui en premier, dans la foi et l'espérance (Ph 3,1; Rm 12,12); qu'il ait la sagesse de proposer seulement les contenus solides de la doctrine ecclésiale, dans la fidélité au Magistère; qu'il ne se permette jamais de troubler les consciences, surtout des jeunes, avec des théories "plus propres à soulever de vains problèmes qu'à servir le dessein de Dieu fondé sur la foi" (1Th 1,4).

En définitive, c'est le devoir du catéchiste d'unir en lui-même les deux dimensions: intellectuelle et spirituelle. Puisqu'il n'existe qu'un seul Maître, que le catéchiste soit conscient que seul le Christ enseigne, tandis que lui le fait "dans la mesure où il est son porte-parole, permettant au Christ d'enseigner par sa bouche".




Précédent - Suivant

Index | Mots: Alphabétique - Fréquence - Inversions - Longueur - Statistiques | Aide | Bibliothèque IntraText

Best viewed with any browser at 800x600 or 768x1024 on Tablet PC
IntraText® (V89) - Some rights reserved by Èulogos SpA - 1996-2007. Content in this page is licensed under a Creative Commons License