Index | Mots: Alphabétique - Fréquence - Inversions - Longueur - Statistiques | Aide | Bibliothèque IntraText
Maurice Maeterlinck
Pelléas et Mélisande

IntraText CT - Lecture du Texte

  • ACTE II
    • Scène II. On découvre Golaud étendu sur son lit; Mélisande est à son chevet
Précédent - Suivant

Cliquer ici pour désactiver les liens aux concordances

Scène II. On découvre Golaud étendu sur son lit; Mélisande est à son chevet

 

Un appartement dans le château

(GOLAUD

Ah! ah! tout va bien, cela ne sera rien.
Mais je ne puis m'expliquer comment cela s'est passé.
Je chassais tranquillement dans la forêt.
Mon cheval s'est emporté tout a coup sans raison
A-t-il vu quelque chose d'extraordinaire?

(En animant peu à peu et sourdement agité.)

Je venais d'entendre sonner les douze coups de midi.
Au douzième coup, il s'effraie subitement et court comme un aveugle fou contre un arbre!

(en se calmant)

Je ne sais plus ce qui est arrivé.
Je suis tombé, et lui doit être tombé sur moi; je croyais avoir toute la forêt sur la poitrine.
Je croyais que mon cœur était déchiré.
Mais mon cœur est solide.
Il paraît que ce n'est rien…

MÉLISANDE

Voulez-vous boire un peu d'eau?

GOLAUD

Merci, je n'ai pas soif.

MÉLISANDE

Voulez-vous un autre oreiller?
Il y a une petite tache de sang sur celui-ci.

GOLAUD

Non; ce n'est pas la peine.

MÉLISANDE

Est-ce bien sûr?
Vous ne souffrez pas trop?

GOLAUD

Non, non, j'en ai vu bien d'autres.
Je suis fait au fer et au sang.

MÉLISANDE

Fermez les yeux et tâchez de dormir.
Je resterai ici toute la nuit

GOLAUD

Non, non, je ne veux pas que tu te fatigues ainsi.
Je n'ai besoin de rien, je dormirai comme un enfant
Qu'y-a-t-il, Mélisande?
Pourquoi pleures-tu tout à coup?

MÉLISANDE

Je suis…
Je suis malade ici…

GOLAUD

Tu es malade?

(pause)

Qu'as-tu donc, qu'as-tu donc, Mélisande?

MÉLISANDE

Je ne sais pas…
Je suis malade ici.
Je préfère vous le dire aujourd'hui;
Seigneur, je ne suis pas heureuse ici…

GOLAUD

Qu'est-il donc arrivé?
Quelqu'un t'a fait du mal?
Quelqu'un t'aurait-il offensés?

MÉLISANDE

Non, non, personne ne m'a fait le moidre mal…
Ce n'est mas cela.

GOLAUD

Mais tu dois me cacher quelque chose?
Dis-moi toute la vérité, Mélisande
Est-ce le roi?
Est ce ma mère?
Est-ce Pelléas?

MÉLISANDE

Non, non, ce n'est pas Pelléas.
Ce n'est personne
Vous ne pouvez pas me comprendre
C'est quelque chose qui est plus fort que moi…

GOLAUD

Voyons; sois raisonnable, Mélisande.
Que veux-tu que je fasse?
Tu n'est plus une enfant.
Est-ce moi que tu voudrais quitter?

MÉLISANDE

On! non, ce n'est pas cela…
Je voudrais m'en aller avec vous…
C'est ici que je ne peux plus vivre
Je sens que je ne vivrais plus longtemps…

GOLAUD

(animé)

Mais il faut une raison cependant.
On va te croire folle.
On va croire à des rêves d'enfant.
Voyons, est-ce Pelléas, peut-être?
Je crois qu'il ne te parle pas souvent.

MÉLISANDE

Si, il me parle parfois.
Il ne m'aime pas, je crois; je l'ai vu dans ses yeux…
Mais il me parle quand il me rencontre

GOLAUD

Il ne faut pas lui en vouloir.
Il aa toujours été ainsi.
Il est un peu étrange.
Il changera, tu verras; il est jeune

MÉLISANDE

Mais ce n'est pas cela…ce n'est pas cela…

GOLAUD

Qu'est-ce donc?
Ne peux-tu pas te faire à la vie qu'on mène ici?
Il est vrai que ce château est très vieux et très sombre
Il est très froid et très profond.
Et tous ceux qui l'habitent sont déjà vieux.
Et la campagne peut sembler triste aussi, avec toutes ces forêts, toutes ces vieilles forêts sans lumière.
Mais on peut égayer tout cela si l'on veut.
Et puis, la joie, la joie, on n'en a pas tous les jours:
Mais dis-moi quelque chose; n'importe quoi, je ferai tout ce que tu voudras

MÉLISANDE

Oui, c'est vrai…on ne voit jamais le ciel ici.
Je lai vu la première fois ce matin

GOLAUD

C'est donc cela qui te fait pleurer, ma pauvre Mélisande?
Ce n'est donc que cela?
Tu pleures de ne pas voir le ciel?
Voyons, tu n'est plus à l'âge où l'on peut pleurer pour ces choses…
Et puis l'été n'est pas là?
Tu vas voir le ciel tous les jours.
Et puis l'année prochaine
Voyons, donne-moi ta main; donne-moi tes deux petites mains.

(Il lui prend les mains.)

Oh! ces petites mains que je pourrais écraser comme des fleurs
Tiens, où est l'anneau que je t'avais donne?

MÉLISANDE

…l'anneau?

GOLAUD

Oui, la bague de nos noces, où est-elle?

MÉLISANDE

Je crois…je crois qu'elle est tombée.

GOLAUD

Tombée?
est-elle tombée?
Tu ne l'as pas perdue?

MÉLISANDE

Non; elle est tombée…elle doit être tombée…mais je sais où elle est…

GOLAUD

est-elle?

MÉLISANDE

Vous savez bien…vous savez bien…la grotte au bord de la mer?

GOLAUD

Oui.

MÉLISANDE

Eh bien, c'est là…
Il faut que ce soit là…
Oui, oui; je me rappelle.
J'y suis allée ce matin, ramasser des coquillages pour le petit Yniold
Il y en a de très beaux
Elle a glissé de mon doigt…puis la mer est entrée et j'ai sortir avant de l'avoir retrouvée.

GOLAUD

Est-tu sûre que c'est là?

MÉLISANDE

Oui, oui, tout a fait sûre
Je l'ai sentie glisser

GOLAUD

Il faut aller la chercher tout de suite.

MÉLISANDE

Maintenant? Tout de suite? Dans l'obscurité?

GOLAUD

Maintenant, tout de suite, dans l'obscurité
J'aimerais mieux avoir perdu tout ce que j'ai plutôt d'avoir perdu cette bague
Tu ne sais pas ce que c'est.
Tu ne sais pas l'où elle vient.
La mer sera très haute cette nuit.
La mer viendra la prendre avant toi…dépêche-toi

MÉLISANDE

Je n'ose pas…je n'ose pas aller seule

GOLAUD

Vas-y, vas-y avec n'importe qui.
Mais il faut y aller tout de suite, entends-tu?
Dépêche-toi; demande à Pelléas d'y aller avec toi.

MÉLISANDE

Pelléas? Avec Pelléas?
Mais Pelléas ne voudra pas…

GOLAUD

Pelléas fera tout ce que tu lui demandes.
Je connais Pelléas mieux que toi.
Vas-y, hâte-toi.

(un peu retenu et avec beaucoup d'accent)

Je ne dormirai pas avant d'avoir la bague.

MÉLISANDE

Oh! Oh! Je ne suis pas heureuse,
Je ne suis pas heureuse.

(Elle sort en pleurait.)




Précédent - Suivant

Index | Mots: Alphabétique - Fréquence - Inversions - Longueur - Statistiques | Aide | Bibliothèque IntraText

Best viewed with any browser at 800x600 or 768x1024 on Tablet PC
IntraText® (V89) - Some rights reserved by Èulogos SpA - 1996-2007. Content in this page is licensed under a Creative Commons License